Génocide au Burundi par Pierre Nkurunziza #StopThisMovie

Traitement différent entre militaires et policiers

jeudi, 08 mars 2018 16:56
Évaluer cet élément
(1 Vote)

Grognes des agents de la Force de Défense Nationale. Ces derniers se plaignent qu’ils ne bénéficient pas le paiement de la totalité de leurs soins de santé et des médicaments en dehors de l’hôpital militaire. S’ils sont obligés d’aller chercher des médicaments dans d’autres pharmacies de la mutuelle, ils payent des suppléments. Ce qui n’est pas le cas des agents du Service National de Renseignements et de la police. Ces institutions payent la totalité pour l’accès aux soins de santé et l’achat des médicaments de leurs agents.

Ces militaires disent que depuis 2016, il n'y a que des médicaments génériques dans les pharmacies de la mutuelle de la fonction publique qui travaillent avec l'armée. Pour le moment, il y a des militaires qui ne sont plus à mesure d'aller se faire soigner à cause de la pauvreté. Ils disent ne pas comprendre pourquoi les policiers sont soignés à cent pourcent.

 

« Depuis 2016, il n'y a que des médicaments génériques dans des pharmacies de l'armée. C’est-à-dire, on va chercher ces médicaments en ville dans d'autres pharmacies de la mutuelle de la fonction publique où on nous demande d'ajouter des suppléments. Mais si un policier vient demander ce même médicament sur la même mutuelle, on lui donne ce médicament sans rien payer. Lorsque on demande la raison, on nous dit que ça dépend du contrat avec l'employeur », se plaint un militaire. 

 

Ces militaires disent qu'ils ont soumis leurs doléances à la hiérarchie. A son tour, la hiérarchie leur a renvoyé au Docteur chargé de la santé dans ce domaine. Mais, jusqu'aujourd'hui, leur question reste toujours sans réponse.

 

« Au Service National de Renseignements, il n'y a aucun problème. Ils sont soignés sur bon de commande. Tous les frais sont payés par le service de la documentation. Les militaires ont soumis cette question à leur chef pendant la causerie et ce dernier les a renvoyés voir le DSS qui est un docteur chargé de la santé mais en vain », indique un autre militaire.

 

On a cherché le porte-parole du ministère de l'armée à ce propos, mais sans succès

Lu 634 fois

Page Facebook

Compteur

© 2009-2018 by GPIUTMD

Twitter

APO Group - Africa-Newsroom: latest news releases related to Africa

Qui est en ligne?

Nous avons 254 invités et aucun membre en ligne

Nos journaux

News letter

captcha