Génocide au Burundi par Pierre Nkurunziza #StopThisMovie

Mutenderi : Un taux de mortalité élevé au sein du camp des réfugiés Burundais

mardi, 17 janvier 2017 07:51
Évaluer cet élément
(0 Votes)
En moyenne, quatorze réfugiés meurent chaque mois au camp des réfugiés burundais de Mutenderi en République Unie de Tanzanie.  Ces statistiques mensuelles s’expliquent par les maladies diarrhéiques qui se manifestent dans ce camp.
 
Le 14 Janvier 2017, une année venait de s’achever depuis l’ouverture du camp de Mutenderi en Tanzabie. Ce camp accueille des réfugiés burundais ayant fuis les troubles causés par les contestations nées avec le 3ème mandat de Pierre Nkurunziza. 
 
Dans ce camp, les burundais vivent des temps difficiles illustrés par le cimetière où on compte 164 morts, dont 121 enfants et 43 adultes en une année.
 
Ce nombre élevé de morts s’explique par le manque de médicaments. Les réfugiés expliquent qu’ils reçoivent « la moitié » des médicaments prescrits par le médecin, et les malades comptent sur leur force pour guérir.  Les malades cherchent aussi à s’approvisionner en médicaments au sein de pharmacies clandestines ou en ayant recours à la médecine traditionnelle.
 
A Mutenderi, des sources médicales précisent par ailleurs que les maladies qui causent le plus de décès sont le choléra et les autres maladies diarrhéiques, surtout pour les enfants. Dans la partie pédiatrie du centre de santé du camp, tous les 24 lits des enfants étaient occupés vendredi dernier.  
 
Le camp de Mutenderi compte 50.732 réfugiés composés de 14.631 familles, indiquent les statistiques du Haut-Commissariat pour les Réfugiés (HCR). 
 
Lu 302 fois

Page Facebook

Compteur

© 2009-2015 by GPIUTMD

Twitter

Qui est en ligne?

Nous avons 191 invités et aucun membre en ligne