Les pharmacies privées vendent de plus en plus les médicaments sans ordonnance

lundi, 10 octobre 2016 09:27
Évaluer cet élément
(0 Votes)
La vente des médicaments sans ordonnance prescrite par un médecin ou un infirmier se pratique dans certaines pharmacies privées de la province Gitega. Les médecins contactés disent que cette pratique constitue un danger pour la vie des patients. Ils conseillent aux pharmaciens d'appliquer la déontologie médicale qui interdit de livrer le médicament sans présentation d'une ordannance médicale.
 
Les pharmacies privées sont devenues de plus en plus nombreuses, tant dans la ville de Gitega que dans les communes qui composent la province Gitega. Concomitamment, la vente des médicaments sans présentation d'une ordonance médicale prescrite par un médecin est devenue monnaie courante. 
 
Dans ces pharmacies privées, les pharmaciens n'hésitent pas à servir un client qui n'a pas d'ordonnance médicale. Le client indique juste au pharmacien le nom du médicament dont il a besoin. Ou encore, il décrit les souffrances que lui cause sa maladie, et le pharmacien le sert. 
 
Mais ce ne sont pas tous les clients qui pratiquent l'auto-médication. Il s'agit surtout des personnes illetrées; et cela s'observe dans plusieurd pharmacies.
 
Les gens qui achètent des médicaments de cette façon disent qu'ils connaissent les maladies dont ils souffrent; ou encore que leurs voisins leur ont confirmé leurs maladies de par les symptomes observés.
 
Si l'on demande à ces pharmaciens pourquoi ils font cela, ils nient catégoriquement de telles pratiques.
 
Autre chose, ce sont les marchands qui vendent clandestinement les médicaments au marché central de GITEGA et dans les marchés des communes. Leurs clients  sont constitués de gens de faibles moyens, qui des fois, achètent quelques comprimés qui ne constituent pas une cure complète, faute de moyen.
 
Les médecins contactés déplorent cet état de chose et rappellent aux pharmaciens d'appliquer la déontologie médicale qui interdit la vente des médicaments sans ordonnance médicale.
 
Ils demandent aussi aux commerçants qui vendent des médicaments illégalement au marché ou chez eux d'arrêter cette pratique qui comporte des risques de livrer des médicaments perimés ou qui ne cadrent pas avec la maladie du client.
 
A la population, les médecins demandent de ne plus acheter des médicaments sans avoir consulté un médecin qui délivre une ordonnance médicale
 
L'administration doit mettre sur pied des mesures pour juguler le commerce des médicaments dans les marchés ou aux domiciles privés, concluent nos sources.
 
 
 
 
Lu 358 fois

Publicité

TAARIFA YA HABARI YA 26/04/2015

Qui est en ligne?

Nous avons 124 invités et aucun membre en ligne