Génocide au Burundi par Pierre Nkurunziza #StopThisMovie

Pas question de remettre en cause le processus électoral en cours. C’est la position du Gouvernement Burundais officialisée dans un communiqué de presse ce jeudi. Selon ce communiqué, les élections présidentielles du 21 juillet sont maintenues et le dialogue engagé sous l’initiative du facilitateur Yoweri Museveni se poursuivra sans entraves. Le gouvernement estime que la souveraineté du pays n’a jamais été mise en cause et que le Président Ougandais Museveni a seulement recommandé la poursuite du dialogue.

« Les résultats de ces législatives et communales du 29 juin 2015 sont nuls et sans valeurs ». Ce sont les propos d’Agathon Rwasa,

A la tête de  l’Ouganda depuis déjà 29ans, YOWERI KAGUTA MUSEVENI vient d’être désigné par le 3eme sommet des pays de la communauté est africaine pour conduire le dialogue

Le congrès du parti au pouvoir CNDD-FDD devant désigner son candidat aux présidentielles de juin serait

L’ex patron du CNDD-FDD, Hussein Radjabu, donne une lumière sur son récent communiqué de presse dans lequel, il accuse le président de la République et ses proches collaborateurs de planifier des actes qui pourraient conduire le pays au chao, même à un génocide. Selon Hussein Radjabu, les potentielles victimes sont tous ceux qui s’opposent au troisième mandat de l’actuel président de la république. Quant aux propos de Willy Nyamitwe qui indique que le génocide est impossible, Hussein Radjabu donne certains signes précurseurs de cette barbarie notamment les caches d’arme dont celle de Buterere et les milices qui sont entretenues ici et là.  

Page Facebook

Compteur

© 2009-2018 by GPIUTMD

Twitter

APO Group - Africa-Newsroom: latest news releases related to Africa

Qui est en ligne?

Nous avons 166 invités et aucun membre en ligne

Nos journaux

News letter

captcha