Génocide au Burundi par Pierre Nkurunziza #StopThisMovie

Le Président Pierre Nkurunziza a franchi la frontière de Kobero située en province Muyinga pour se rendre en visite officielle auprès de son homologue tanzanien ce 20 juillet 2017. C’est la toute première fois que Nkurunziza quitte le pays depuis plus de deux ans, après une tentative de coup d’Etat visant son gouvernement en mai 2015. Cette visite a eu lieu au district de Ngara de la province de Kagera en Tanzanie où il s’est entretenu avec le président John Pombe Magufuri.

Bujumbura semble avoir organisé un groupe de réfugiés burundais qui se disent désormais prêts à être rapatriés, au vu de la déclaration du Ministre de l’Intérieur ce mardi. Pascal Barandagiye assure que ces Burundais n’ont rien à craindre,  car tous leurs avoirs sont restés « protégés ». 

Au camp de Nduta en Tanzanie, une liste de réfugiés burundais désirant rentrer au Burundi est affichée au bureau du responsable du camp. Le matin de 18 Juillet 2017, certains réfugiés consultaient la liste pour voir s’ils y figuraient. La plupart de ces réfugiés qui souhaitent être rapatrié ont fui le Burundi au début de l’année 2017.

Les burundais en exil en Tanzanie sont invités à regagner le pays Natal. C’est du moins le message principal dont était porteuse une importante délégation qui a visité ce lundi 17 Juillet 2017 le camp des réfugiés de Nduta. Cette délégation qui comptait également un envoyé du facilitateur a fait savoir aux réfugiés que la paix est revenue dans tout le Burundi. Cependant les réfugiés se sont montrés sceptiques.

Des burundais réfugiés au camp de Nduta en Tanzanie auraient manifesté la volonté de rentrer au Burundi. Estimés à plus de 5.000, ils se sont fait inscrire depuis le mois de janvier, mais le HCR dit ne pas avoir les moyens de les faire rapatrier. 

Page Facebook

Compteur

© 2009-2015 by GPIUTMD

Twitter

Qui est en ligne?

Nous avons 196 invités et aucun membre en ligne