Génocide au Burundi par Pierre Nkurunziza #StopThisMovie

Après le sit-in effectué ce lundi par les réfugiés burundais du camp de Nduta devant les bureaux du président du dit camp,  c'était le tour du bureau du haut-commissariat des réfugiés, d'être assiégé. Ce mardi, ils ont manifesté leur colère et mécontentement dans le but d’exiger cette ONG à honorer sa promesse de les rapatrier dans leur pays.

Des consultations entre les représentants du gouvernement burundais  et du CNARED sont en cours à Helsinki en Finlande depuis ce lundi. Les informations à la disposition de la RPA disent qu’ils sont sous l’égide de l’ONG Crisis Management Initiatives et ont pour objectif l’analyse de conditions de négociations entre le pouvoir Nkurunziza et ses opposants.

Le camp de Nduta en Tanzanie continue d’accueillir des réfugiés burundais qui arrivent chaque jour pour demander refuge. Paradoxalement, depuis quelques jours le gouvernement burundais en accord avec celui de la Tanzanie ont entamé un processus de rapatriement volontaire de certains réfugiés. 

Le rapatriement des réfugiés burundais du camp de Nduta en Tanzanie, candidats volontaires qui ont exprimé la volonté de rentrer, n'est pas pour bientôt. C’est ce que le président du camp a expliqué aux réfugiés inscrits pour être rapatriés ce lundi 24 Juillet 2017, alors que certains réfugiés étaient pressés de rentrer au pays. Plusieurs d'entre eux n'ont par ailleurs plus de nourriture.

Le coordinateur des ligues affiliées au parti CNDD-FDD a menacé publiquement l’ancien président Domitien Ndayizeye. Les déclarations jugées injurieuses ont été prononcées par Sylvestre Ndayizeye lors d’une manifestation de démonstration de force des imbonerakure à Bujumbura samedi dernier. L’ancien président dit prendre au sérieux ces menaces.

Page Facebook

Compteur

© 2009-2015 by GPIUTMD

Twitter

Qui est en ligne?

Nous avons 170 invités et aucun membre en ligne