Génocide au Burundi par Pierre Nkurunziza #StopThisMovie

×

Avertissement

JUser::_load : impossible de charger l'utilisateur ayant l'ID 42

Le Gouvernement Burundais a boycotté lundi les cérémonies d’inauguration officielle de la Mission d’Observation Electorale des Nations Unies au Burundi (MENUB). Officiellement, c’est parce que l’accord sur le statut de la MENUB

L’ancien sénateur de Bubanza Richard Nimbesha a opposé son refus d’un troisième mandat du Président Nkurunziza. Ce cadre du CNDD-FDD estime que ce serait trahir Dieu en lequel le Chef de l’Etat croit fermement mais

Les responsables des 2 ailes de l’UPRONA en province Kirundo se rejettent les responsabilités à propos des matériaux de construction volés à la permanence de ce parti. D’un côté, les représentants de l’UPRONA, aile Nditije, accusent l’aile de Concilie Nibigira d’avoir volé et vendu le portail et les verres des fenêtres de la permanence. De l’autre côté, il s’agit d’un vol planifié par l’aile Nditije pour ternir l’image des représentants légaux de l’UPRONA.     

Les Etats-Unis se montrent opposer au probable troisième mandat du président Pierre Nkurunziza. Dans une conférence de presse animée mardi passé depuis Washington par l’envoyé spécial du gouvernement américain dans la région des grands lacs, les Etats-Unis estiment que l’Accord d’Arusha et la Constitution du Burundi n’autorisent pas à Nkurunziza de briguer un troisième mandat. Monsieur Russ Feingold dit que ceux qui veulent interpréter certaines dispositions constitutionnelles comme étant favorables au troisième mandat iraient à l’encontre de l’Accord de Paix d’Arusha. « L’Accord de Paix d’Arusha constitue le socle de la paix depuis ces dix dernières années », rappelle Russ Feingold qui regrette que l’esprit de l’Accord d’Arusha, signé sous la supervision de toute la Communauté internationale, n’est pas encore encré dans les habitudes des autorités politiques.

Même son de cloche chez l’ancien président de la République, Domitien Ndayizeye. « L’esprit de l’Accord de Paix d’Arusha ainsi que la Constitution burundaise sont effectivement clair sur l’impossibilité d’un troisième mandat présidentiel », indique cet ancien président de la République signataire de ces accords et de la Constitution en vigueur qui est du même avis que l’envoyé spécial du président américain. Pour Domitien Ndayizeye, l’actuel président ne doit pas tomber dans le piège de son entourage mais plutôt laisser émerger les cadres de son parti.

9 partis politiques de l’opposition rappellent à la Commission électorale CENI sa promesse d’organiser l’atelier d’évaluation objective et transparente du déroulement de

Page Facebook

Compteur

© 2009-2015 by GPIUTMD

Twitter

Qui est en ligne?

Nous avons 166 invités et aucun membre en ligne