Génocide au Burundi par Pierre Nkurunziza #StopThisMovie

Le parti PARENA condamne énergiquement les déclarations jugées extrémistes du vice-président du parti CNDD-FDD,

La Commission Nationale Electorale Indépendante « CENI » a mis en place ce lundi 30 mars la Commission Electorale Provinciale Indépendante  « CEPI » dans la nouvelle province de Rumonge. La même CENI a également procédé à un réajustement des CEPI dans les provinces Bujumbura et Bururi. En province Rumonge, le président de la CEPI est l’Abbé Kabura Apollinaire. Son vice-président est Albert Ruberintwaro. Le chargé du matériel est madame Lydwine Nininahazwe. Dans la province Bujumbura, Anne Marie Nduwimana est à tête de la CECI. Silvère Bigendako occupera, la vice-présidence. En province Bururi, Laurent Nuyukuri est nommé président de la CEPI. Christine Nahimana occupera elle la vice-présidence de la Commission Electorale Provinciale Indépendante province Bururi.    

 

« Les marches manifestations pour la paix organisées par Edouard Nduwimana, le ministre de l’Intérieur ne sont qu’une campagne ouverte du CNDD-FDD. » Point de vue de Frederick Bamvuginyumvira , vice-président du parti Sahwanya-FRODEBU. Selon cet ancien vice-président de la République, cela se manifeste par les messages donnés partout dans le pays lors de ces manifestations par les responsables du CNDD-FDD notamment les photos de Pierre Nkurunziza où il est écrit « Votez Nkurunziza » ainsi que les messages menaçant les autres partenaires politiques et sociaux.     

Frederick Bamvuginyumvira demande sur ce à la Commission électorale nationale indépendante de sortir de son silence et d’éviter de jouer la complicité avec le CNDD-FDD. Il demande également aux instances supérieures du pays de trouver des solutions aux réels problèmes de la population au lieu de continuer à la manipuler.     

Interrogé, le ministre de l’Intérieur, Edouard Nduwimana, ne voit aucun inconvénient dans ce fait qu’une marche organisée par le gouvernement se transforme en une campagne du parti présidentiel, selon ce qu’il nous a déclaré.  

D’autres doléances à la CENI continuent de tomber. Le président des FNL non reconnu par le ministère de l’Intérieur accuse certains administratifs à la base de ne pas faciliter ses membres dans l’octroi des documents nécessaires pour qu’ils se fassent élire aux élections communales et législatives. Agathon Rwasa ajoute en outre que les 2 semaines accordées par la CENI pour l’obtention de ces documents requis est insuffisant. Sur ce, Agathon Rwasa demande à la CENI d’être plus clémente et tolérante et de surcroît de ne considérer si et seulement si les personnes sur les listes sont des Burundais.

 


Le président Pierre Nkurunziza chercherait à nouer des relations avec le président du parti MSD, Alexis Sinduhije, pour trouver

D’autres ténors du parti CNDD-FDD élargissent la liste de ceux qui s’opposent au troisième mandat

Page Facebook

Compteur

© 2009-2015 by GPIUTMD

Twitter

Qui est en ligne?

Nous avons 196 invités et aucun membre en ligne