Génocide au Burundi par Pierre Nkurunziza #StopThisMovie

Une trentaine de réfugiés burundais du camp de Nduta situé en Tanzanie sont retournés ce mardi 15 Mai au Burundi. Ayant reçus en cachette des récépissés, ils s’y sont rendus pour participer au référendum constitutionnel.

Les élections référendaires ont été émaillées de beaucoup d’irrégularités dans presque toutes les provinces du pays. Non seulement les Imbonerakure du parti CNDD-FDD ont voté en lieu et place des électeurs, mais aussi un certain nombre de gens se sont vus refusés l’accès aux bureaux de vote alors qu’ils étaient en règle, un privilège qui a pourtant été accordé aux moins de 18 ans.

Au moins trois personnes ont été tuées, plus de 250 ont été torturées et d’autres ont été emprisonnées avant et au cours des activités liées au référendum dans tout le pays. La plupart d’eux sont les membres du parti FNL de la coalition Amizero y’abarundi, les membres du parti MSD et ceux du parti Sahwanya FRODEBU.

Les habitants de la commune et province Rumonge s'indignent du comportement des Imbonerakure du parti au pouvoir soutenus par le chef collinaire de Karonda en zone Kigwena. Ces habitants indiquent qu'ils sont perturbés dans leurs activités quotidiennes pour des motifs de vérification des cartes d’électeur.

Inquiétudes des habitants de Bujumbura quant à l’activité de distribution des cartes d’électeurs. Ayant été caractérisée par beaucoup d’irrégularités, les citadins demandent à la Commission électorale nationale indépendante de prolonger le délai de retrait de la carte d’électeur.

Page Facebook

Compteur

© 2009-2018 by GPIUTMD

Twitter

APO Group - Africa-Newsroom: latest news releases related to Africa

Qui est en ligne?

Nous avons 411 invités et aucun membre en ligne

Nos journaux

News letter

captcha