Génocide au Burundi par Pierre Nkurunziza #StopThisMovie

Des jeunes imbonerakure de la communes Ntega en province Kirundo sèment la peur au sein de la population. Ces imbonerakure profèrent des propos haineux et menaçant à l'endroit des opposants. Dans une vidéo prise lors d’un rassemblement et reprise en boucle sur les réseaux sociaux, ils entonnent des chants incitant au viol systématique des filles et femmes d’opposants.

L’effectif des réfugiés burundais qui ont fui et continuent de fuir le Burundi reste élevé. A la fin du mois de mars 2017, le HCR dénombre 420.000 réfugiés dans les pays de la sous-région. La Tanzanie accueille le plus grand effectif, bien que les conditions d’accueil ne soient plus favorables.

Ce sommet qui réunira les chefs d’Etat de l’EAC se tiendra à la fin du mois d’Avril 2017. Selon Augustine Felipe Mahiga, ministre tanzanien des relations extérieures, la médiation est à l’œuvre pour convaincre les différentes parties de participer aux pourparlers en cours de préparation. 

Jacques Bigirimana, président du FNL de l’opposition extra-parlementaire, a demandé au Président Pierre Nkurunziza d’élever au rang de héros national le Lieutenant-Général Adolphe Nshimirimana, assassiné le 2 août 2015. Pour le président du FNL, il devrait être haussé à titre posthume à héros national de la révolution.

Fatsah Ouguergouz a présenté un briefing de son rapport sur le Burundi devant le conseil des droits de l’homme des Nations-Unies à Genève lundi le 13 Mars 2017. Le président de la commission d’enquête spéciale sur le Burundi s’est dit préoccupé par les arrestations continuelles des opposants politiques au Burundi et l’affluence des réfugiés burundais dans les pays limitrophes. 

Page Facebook

Compteur

© 2009-2015 by GPIUTMD

Twitter

Qui est en ligne?

Nous avons 151 invités et aucun membre en ligne