Génocide au Burundi par Pierre Nkurunziza #StopThisMovie

Dysfonctionnement administratif à Muramvya. Pour cause, cette province n’a pas de gouverneur depuis plus de 5 mois. Etant sur la liste des provinces sous la responsabilité du CNDD-FDD, des membres du parti au pouvoir ''Abagumyabanga'' originaires de Muramvya se disputent encore la place.

Les Imbonerakure du CNDD-FDD déjà qualifié de milice par l’0NU continuent à menacer d’exterminer quiconque votera ou sensibilisera à voter NON au prochain référendum. Ces menaces sont proférées ouvertement au cours des réunions de sensibilisation et cela en violation du décret présidentiel qui fixe le début de la campagne référendaire au 1er Mai.

La Communauté Est-Africaine est trop divisée pour résoudre le conflit burundais. C’est du moins ce que pensent les chercheurs de l’Institut d’Etudes Sécuritaires. Dans un rapport publié ce mercredi 25 Avril, ces chercheurs doutent aussi de la capacité de cette organisation à prévenir les crises.

Le président du parti CNDD-FDD en Province de Bujumbura demande à tous les Imbonerakure de rester sur leur garde, surtout en cette période pré-référendaire. Néanmoins, lors d’une réunion tenue ce vendredi 20 Avril, certains participants semblaient ne pas être convaincus par les instructions qui leurs ont été données.

La population de la commune Rutana craint pour sa sécurité pendant cette période pré et post référendaires. Pour cause, elle ne cesse de recevoir des menaces de la part des autorités collinaires. Mais aussi des réunions obligatoires qui se font régulièrement sur toutes les collines depuis ce samedi 21 Avril.

Page Facebook

Compteur

© 2009-2018 by GPIUTMD

Twitter

APO Group - Africa-Newsroom: latest news releases related to Africa

Qui est en ligne?

Nous avons 193 invités et aucun membre en ligne

Nos journaux

News letter

captcha