Génocide au Burundi par Pierre Nkurunziza #StopThisMovie

Visite ce mercredi d’une délégation des députés de l’EALA au camp des réfugiés de Nakivale en Ouganda. Les réfugiés burundais du camp qui avaient eu écho de cette visite s’étaient munis des pancartes pour accueillir cette délégation. Difficilement, ils ont réussi à transmettre leurs messages.

Après les burundais réfugiés au camp de Nduta, c’est autour de ceux vivants au camp de Mtendeli d’être réticents. Sur les 108 familles inscrites pour un rapatriement volontaire, seules 9 se sont présentées. L’insécurité grandissante serait derrière ce revirement.

Seules 231 familles sur plus de 800 qui s’étaient fait inscrire pour un rapatriement volontaire ont déjà regagné les hangars de rassemblement. Cette réticence serait due à l’insécurité grandissante qui prévaut au Burundi. C’est au moment où le début dudit rapatriement est prévu pour ce mardi 06 Novembre 2018.

Un afflux massif de burundais qui fuient vers la Tanzanie s’observe de plus en plus. Depuis ce Dimanche, environs 100 burundais ont été accueillis au camp de Nduta. L’insécurité grandissante dans la province de Cankuzo serait à l’origine de ce mouvement d’exile.

Il n’y aura pas de paix au Burundi aussi longtemps que le pays sera dirigé par des gens qui veulent s’éterniser au pouvoir. C’est l’avis de certains tanzaniens d’Arusha au lendemain de la clôture du dialogue inter-burundais.

Page Facebook

Compteur

© 2009-2018 by GPIUTMD

Twitter

APO Group - Africa-Newsroom: latest news releases related to Africa

11 décembre 2018

Press releases from Africa-Neswroom.com

Qui est en ligne?

Nous avons 181 invités et aucun membre en ligne

Nos journaux

News letter

captcha