Génocide au Burundi par Pierre Nkurunziza #StopThisMovie

Les conséquences de la suspension des ONGs internationales par Bujumbura se répércutent sur le rapatriement des réfugiés

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Suspension de l’opération de rapatriement volontaire des réfugiés burundais se trouvant en Tanzanie. Les réfugiés qui étaient rassemblés au camp de Nduta et qui s’attendaient à être rapatriés ce mardi  ont eu finalement l’ordre de rejoindre leurs ménages respectifs. La cause serait liée à la suspension par Bujumbura des ONGs Internationales œuvrant au Burundi, dont celles qui aidaient dans l’accueil des réfugiés rapatriés.

Originaires des camps de Nduta et de Mtendeli, les réfugiés qui s’attendaient au rapatriement ce mardi venaient de passer deux jours dans des hangars situés dans la zone 15 du camp de Nduta. Ce camp a été élu comme zone de rassemblement avant le rapatriement. Selon les réfugiés de Nduta, la nouvelle leur annonçant qu’ils ne pourront pas regagner le Burundi ce mardi leur est parvenue tot ce matin. « Très tot le matin, le chargé du rapatriment au HCR au camp de Nduta a annoncé aux réfugiés qui se trouvaient dans les hangars que le voyage prévu aujourd’hui pour les ramener au Burundi était annulé. »

 

Selon ces réfugiés, il leur a été signifé que la cause du repport de ce rapatriement est consécutive à la mesure de suspension des ONGs étrangères oeuvrant au Burundi. « Ces organisations collaboraient avec le HCR pour distribuer les aides humaniraires aux réfugiés rapatriés au Burundi. » 

 

A l’annonce de cette nouvelle, la police s’était préparée pour faire face à toute éventuelle révolte de ces réfugiés. Les réfugiés se sont alors résignés à retourner dans leurs camps respectifs. « Les réfugiés du camp de Nduta ont été priés de retourner dans leurs ménages et les réfugiés du camp de Mtendeli ont été embarqués dans de gros bus pour retourner au camp de Mtendeli. »

 

Il était prévu qu’un autre groupe de réfugiés s’installe dans les hangars à partir de ce mardi même pour se faire rapatrier dans deux jours. En plus des 160 familles du camp de Nduta, il était attendu d’autres familles en provenance des camps de Mtendeli et Nyarugusu. Pour le moment, le HCR se démène pour donner de nouveaux papiers à ces réfugiés qui viennent de rater le rapatriement afin qu’ils puissent continuer à etre assistés. « Pour ces réfugiés qui devraient etre rapatriés au Burundi et pour ceux qui allaient entrer dans ces hangars aujourd’hui pour etre rapatriés jeudi, le HCR leur a donné des nouveaux formulaires qui leur permettront de bénéficier des aides distribuées ici au camp de Nduta. »

 

La Rédaction de la RPA  a cherché a en savoir plus sur les mobiles de ce report de rapatriement. Joints au téléphone, les responsables chargés du rapatriement au camp de Nduta nous ont signifié que le blocage se situe au niveau de Bujumbura.

Lu 225 fois

Page Facebook

Compteur

© 2009-2018 by GPIUTMD

Twitter

APO Group - Africa-Newsroom: latest news releases related to Africa

Qui est en ligne?

Nous avons 373 invités et aucun membre en ligne

Nos journaux

News letter

captcha