Génocide au Burundi par Pierre Nkurunziza #StopThisMovie

Les jeunes réfugiés burundais à l’œuvre pour contribuer au changement dans leur pays natal

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Depuis longtemps, les jeunes ont fait souvent sujet de discussion quant à leurs exploitations par les leaders politiques. Les événements qui se sont succédés depuis 1962 après l’Indépendance du Burundi ont aussi prouvé cette hypothèse. Plusieurs mouvements révolutionnaires ont été créés notamment les JRR (Jeunesse révolutionnaire Rwagasore), le mouvement JEDEBU, les sans échecs, Ivyuma vy’indege et enfin récemment les Imbonerakure du parti au pouvoir Cndd- fdd, connus pour leurs crimes et violences envers leurs concitoyens. Toutefois, d’autres jeunes se sont démarqués par le courage et leur volonté de changement ; à l’exemple le Prince Louis Rwagasore, héros de l’Independence du Burundi. Au Rwanda, des jeunes réfugiés se sont ralliés et créer le Mouvement International des Jeunes, un mouvement crée depuis octobre 2016

La soif du changement dans leur pays natal, le Burundi est le dénominateur commun entre ces milliers de jeunes burundais qui, avec la crise de 2015, se sont exilés vers différents pays.

 

Landry Ndongori, président et membre fondateur de ce mouvement explique que dès le début de la création de ce mouvement, ils ont eu des soutiens tant nationaux qu’internationaux : ‘’ Après s’être mis ensemble dans un petit groupe restreint et évalué l’apport de chacun dans ce mouvement, on a organisé un meeting à Entebbe. Plusieurs personnes de nationalités différentes étaient présentes et là, on a pu exposer et expliquer notre motivation.’’

 

Le Président du Mouvement International des Jeunes ajoute que, bien que le nombre exact des membres adhérents n’est pas encore défini, ce qui est sûr est que dans chaque pays il y’a des ambassadeurs de ce mouvement.

 

Daniel Ngendabanka, un des membres du Mouvement International des Jeunes Burundais explique les raisons qui l’ont poussé à adhérer au mouvement : «  Nous partageons les mêmes motivations, nous voulons tous le changement et le développement de notre pays. Nous sommes jeunes, forts et nous voulons tous la même chose.’’

 

Un autre membre d’ajouter : ‘’Nous avons toujours l’espoir de rentrer un jour, et on ne veut pas rentrer bredouilles. On veut se rendre utile de là où nous sommes !’’

 

Depuis la création de ce mouvement en 2016, plus de 2.500 jeunes ont adhéré à ce mouvement, nous a confié Landry Ndongori qui se félicite également que grâce à ce mouvement, ces jeunes vivant différents pays peuvent s’entraider mutuellement.

 

Ces jeunes burundais prônent le changement et l’union et lancent un appel à chaque jeune soucieux du changement dans son pays et qui ne veut plus être un outil des leaders politique de rejoindre les autres pour mettre en commun les forces, les opinions et former une union solide.

 

Article de presse sur l’émission TURIHO du 29/05/2018. Avec le soutien de la Wallonie-Bruxelles International.

 

Lu 172 fois

Page Facebook

Compteur

© 2009-2018 by GPIUTMD

Twitter

APO Group - Africa-Newsroom: latest news releases related to Africa

Qui est en ligne?

Nous avons 227 invités et aucun membre en ligne

Nos journaux

News letter

captcha