Génocide au Burundi par Pierre Nkurunziza #StopThisMovie

Le ‘’Balai Citoyen ‘’s’insurge contre le soutient de l’Union parlementaire panafricain à l’endroit de Bujumbura

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Serge Bambara, porte-parole du Balai Citoyen Serge Bambara, porte-parole du Balai Citoyen

Le Mouvement ‘’le Balai Citoyen’’ demande au parlement burkinabé de s’expliquer par rapport à son soutien au régime de Bujumbura qu’il qualifie de dictatorial. Cette organisation populaire burkinabè s’exprime une semaine après la déclaration de soutien de l’union parlementaire africaine au gouvernement burundais lors d’un meeting à Bujumbura.

Un pays viable, un pays qui a la solidarité de 40 et quelques pays africains. Ces mots ont été prononcés dès l’arrivée à Bujumbura du président en exercice de l’Union Parlementaire Africaine la semaine dernière. Cassama Cipriano a entamé la session du Comité Exécutif du parlement panafricain avec des promesses dans la poche. « Bientôt nous ferons une mission à l’Union Européenne pour dire à l’Union Européenne que le Burundi est un pays quand même qui a une stratégie qu’il faut quand même aider. »

 

L’Union parlementaire Africaine envisage également de convaincre les Nations-Unies, selon toujours Cassama Cipriano. « En juillet, je serai aux Nations-Unies à New York pour rencontrer le Secrétaire Général des Nations-Unies Monsieur Guterres et aussi le président du Conseil de Sécurité pour leur dire que ce que les gens sont en train de dire de votre pays ce n’est pas vrai et que le Burundi doit quand même être appuyé par les pays du concert des Nations-Unies. »

 

Les représentants du parlement du Burkina Faso étaient parmi les 26 délégations présentes à Bujumbura dans cette session du parlement panafricain. Le Mouvement ‘’le Balai Citoyen’’ n’est pas du tout content. Le parlement doit des explications au peuple burkinabè pour avoir soutenu un gouvernement sanguinaire. Serge Bambara alias Smockey est le porte-parole du Balai Citoyen. « Si vraiment il s’agit de mettre fin aux sanctions contre le régime burundais, ce régime-là qui est sanguinaire, nous allons nous y opposer fermement par tous les moyens légaux y compris la désobéissance civile. Il faut qu’ils comprennent finalement que l’ère est révolue, les temps sont révolus où les pseudo-dictateurs ou les représentants des Etats en Afrique devaient se permettre de faire tout ce qu’ils veulent, de s’éterniser au pouvoir, de massacrer leur peuple, c’est terminé ça. La jeunesse africaine est en train de se réveiller.’’

 

Pour le Balai Citoyen, c’est un scandale de voir un pays comme le Burkina Faso, qui est censé avoir chassé les dictateurs, soutenir un gouvernement illégal et illégitime du Burundi.

Lu 426 fois

Page Facebook

Compteur

© 2009-2018 by GPIUTMD

Twitter

APO Group - Africa-Newsroom: latest news releases related to Africa

Qui est en ligne?

Nous avons 219 invités et aucun membre en ligne

Nos journaux

News letter

captcha