Génocide au Burundi par Pierre Nkurunziza #StopThisMovie

La vie est dure au camp de Mulongwe en RD Congo

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Les enfants mènent une vie déplorable au camp de réfugiés de Mulongwe en RDC. L’aide alimentaire donnée aux réfugiés burundais est insuffisante. Préoccupation adressée au Haut-Commissaire des Nations-Unies pour les réfugiés lors de sa dernière visite en RDC. De son côté, le patron du HCR demande des solutions aux crises qui frappent la région des Grands-lacs.

Lors de sa visite de 4 jours, le Haut-Commissaire des Nations-Unies pour les réfugiés, Filippo Grandi, a rencontré les réfugiés burundais du camp de Mulongwe. Ces réfugiés lui ont signifié que la vie devient de plus en plus difficile depuis que le manque de fonds a poussé le Programme Alimentaire Mondial à réduire leur ration alimentaire.

 

Un des réfugiés a expliqué au Haut-Commissaire qu’il se sent en sécurité plus au camp que lorsque il était au Burundi. Et de préciser qu’il n’a  pas assez pour manger et qu’il manque de vêtements pour ses enfants qui vont à l’école pieds nus.

 

Dans son discours, Filippo Grandi, le patron du HCR a exhorté la communauté internationale à ne pas laisser tomber dans l’oubli les nombreuses souffrances de millions des réfugiés et de déplacés internes de la région de Grands-lacs sous prétexte qu’ils se trouvent loin de l’Europe.

 

Il a également souligné qu’il est nécessaire de mettre l’accent sur la recherche de solutions dans cette région minée de crises depuis plus d’un quart de siècle. Le patron du HCR a enfin félicité la population congolaise pour sa générosité dont elle fait preuve en accueillant des réfugiés et en partageant avec eux de maigres ressources. Le camp de transit de Mulongwe abrite 35.000 réfugiés burundais. 

Lu 315 fois

Page Facebook

Compteur

© 2009-2018 by GPIUTMD

Twitter

Qui est en ligne?

Nous avons 563 invités et aucun membre en ligne

Nos journaux

News letter

captcha