Génocide au Burundi par Pierre Nkurunziza #StopThisMovie

Des burundais exilés en Tanzanie s’inquiètent d’un probable rapatriement forcé

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Les réfugiés burundais vivant dans les camps situés en République Unie de Tanzanie s’inquiètent de la prochaine descente des émissaires de Bujumbura dans ces camps. Cette délégation composée du Gouverneur de la Province RUYIGI et de certains administrateurs communaux fait plutôt projeter à ces réfugiés un rapatriement forcé. Ces derniers demandent au HCR d’être vigilent par rapport à ce qui se cache derrière la visite de ces administratifs.

Ces réfugiés burundais des camps de Nduta, Mtenderi et Nyarugusu disent être préoccupés par la visite du gouverneur de la province Ruyigi accompagné des administrateurs des communes de cette province, prévue dans les prochains jours dans la province KIGOMA où sont implantés ces camps en Tanzanie. 

 

« Tous les réfugiés des trois camps des burundais implantés en Tanzanie vivent aujourd’hui dans une peur panique. Les réfugiés craignent qu’ils soient rapatriés par force vers le Burundi. Il y aura une visite du gouverneur de la province Ruyigi et certains administrateurs communaux de cette province. On pense que la police tanzanienne et celle du Burundi sont en train de manigancer les modalités de nous rapatrier. » raconte notre source

 

La délégation aura donc pour mission de convaincre certains des réfugiés que la paix et la sécurité règnent au Burundi. Les réfugiés craignent ainsi un éventuel rapatriement forcé.

 

« Ils veulent négocier avec certains réfugiés pour qu’un grand nombre d’entre eux puissent retourner au Burundi soi-disant que la paix règne au pays. Le gouvernement du Burundi et celui de la Tanzanie cherchent tous les moyens possibles de nous faire rentrer par force. » ajoute notre source

 

Ils demandent à cet effet au HCR et à la communauté internationale de rester attentifs et vigilants.

 

« Nous demandons au HCR et à la communauté internationale d’analyser minutieusement la volonté de ces deux gouvernements qui vise à nous chasser du sol tanzanien, et par conséquent qu’ils choisissent un autre pays qui pourrait nous accueillir au lieu de ce rapatriement forcé. » conclut notre source

 

Les trois camps des réfugiés burundais situés en Tanzanie, à savoir Nduta, Mtenderi et Nyarugusu comptent, selon les chiffres avancés par le HCR dans la réunion du 26 au 28 Mars 2018, 274.445 burundais, des effectifs que conteste Bujumbura.

 

Lu 182 fois

Page Facebook

Compteur

© 2009-2018 by GPIUTMD

Twitter

APO Group - Africa-Newsroom: latest news releases related to Africa

Press releases from Africa-Neswroom.com

Qui est en ligne?

Nous avons 246 invités et aucun membre en ligne

Nos journaux

News letter

captcha