Génocide au Burundi par Pierre Nkurunziza #StopThisMovie

Chasse à l’homme pour réussir un référendum à Kirundo

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Le recensement de vérification des récépissés d’enrôlement inquiète la population de Kirundo. Les administratifs à la base menacent de s’occuper de ceux qui n’en ont pas.

Ce recensement a commencé depuis ce dimanche 11 Mars dans la matinée. Ce recensement est effectué dans tous les quartiers de la  ville de Kirundo et ce sont les chefs collinaires qui passent danschaque ménage pour la vérification des récépissés et les enregistrent dans des cahiers.

 

L’exemple est celui du quartier Murama sur la sous colline Runanira III, où le chef collinaire du nom de JUMA, accompagné par une femme prénommée Léocadie et un secrétaire, sont descendus dans ce quartier pour demander la carte d’identité aux habitants. Mais, à la place de la carte d’identité, ils exigeaient le récépissé d’enrôlement pour le référendum.

 

Ceux qui étaient, en possession des récépissés ont été enregistrés dans un cahier au moment où ceux qui n’en avaient pas ont eu des menaces comme quoi ils vont s’occuper de leurs cas. 

 

Selon notre source à Kirundo, à la question de savoir l’objet de ce recensement, ces administratifs ont répondu qu’il s’agit d’une instruction de la hiérarchie. Un habitant de Kirundo révèle : « Les administratifs à la base nous ont obligé de puiser de l’eau dans les robinets publics sur présentation de récépissés. Autre chose, ils ont dit qu’ils procèderont à la vérification des enrôlés pour voir s’ils ont atteint le nombre prévu pour gagner les élections et qu’au cas contraire, ils ne vont pas procéder au bourrage des urnes ».

 

Pour le moment, la population de Kirundo s’inquiète de l’agenda caché derrière ce recensement. 

 

Lu 420 fois

Page Facebook

Compteur

© 2009-2018 by GPIUTMD

Twitter

APO Group - Africa-Newsroom: latest news releases related to Africa

Qui est en ligne?

Nous avons 397 invités et aucun membre en ligne

Nos journaux

News letter

captcha