Génocide au Burundi par Pierre Nkurunziza #StopThisMovie

Les enseignants de la province Karuzi doivent adhérer de force au parti CNDD-FDD

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Les enseignants de la province Karuzi inquiétés par les propos du directeur de l’enseignement dans cette province. Dans une réunion tenue en cachète la semaine dernière avec les Directeurs Communaux de l’Enseignement et les responsables du parti CNDD-FDD à Karuzi, Stanislas Manirakiza leur aurait envoyé dire aux enseignants non membre du CNDD-FDD d’adhérer le plus tôt possible à ce parti.

La réunion s’est tenue en commune Buhiga. Participaient dans la réunion tous les directeurs communaux de l’éducation et tous les responsables du parti CNDD-FDD au niveau communal.

 

Stanislas Manirakiza, Directeur Provincial de l’enseignement et président du parti CNDD-FDD en province Karuzi, qui dirigeait la réunion a demandé à tous les participants de faire adhérer au parti CNDD-FDD tous les enseignants oeuvrant en province de Karuzi. Au cas contraire, les enseignants qui refuseront d’adhérer vont éprouver de sérieuses difficultés, a indiqué ce membre du parti CNDD- FDD.

 

« Ils menacent les enseignants en leur disant que si ils n’adhèrent pas au parti CNDD-FDD, ils seront mutés loin de chez eux. Ils disent que les lettres de mutation ne leur serviront à rien car ils vont s’arranger pour les envoyer là où les enseignants sont en surnombre, comme ça ils n’auront nulle part où aller à leur retour vu que leur postes seront déjà occupés par d’autres ».

 

De plus, Stanislas Manirakiza a signalé aux chômeurs, membres du CNDD-FDD de se tenir prêts pour remplacer les enseignants qui n’adhéreront pas.

 

« Ils ont demandé aux Imbonerakure et aux membres du parti CNDD-FDD et leurs alliés qui sont sans emplois, de se tenir prêts car ce sont eux qui vont remplacer ces enseignants qui auront été mutés. En tant que membre du CNDD-FDD, je dénonce ces membres et intimidations », a révélé un membre du parti CNDD-FDD.

 

Ce membre du CNDD-FDD demande que cesse les intimidations contre ses collègues non membres du CNDD-FDD.

 

« Qu’ils les laissent libre de leur choix puisqu’on est en démocratie. Aujourd’hui, il n’ya que le parti CNDD-FDD sur le terrain. Je demande au ministre de l’intérieur d’éviter de tomber dans ce piège parce que cela pourrait avoir des conséquences très fâcheuses. Ces enseignants qui vont être renvoyés pourraient utiliser tous les moyens possibles pour se venger », a conclu notre source.

 

Nous avons tenté de joindre Stanislas Manirakiza mais sans succès.

Lu 379 fois

Page Facebook

Compteur

© 2009-2018 by GPIUTMD

Twitter

APO Group - Africa-Newsroom: latest news releases related to Africa

Qui est en ligne?

Nous avons 178 invités et aucun membre en ligne

Nos journaux

News letter

captcha