Génocide au Burundi par Pierre Nkurunziza #StopThisMovie

Muyinga : "Mater tout opposant au changement de la constitution", un nouvel engagement que se donnent les administratifs

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Désiré Bigirimana, Administrateur de la commune Gashoho Désiré Bigirimana, Administrateur de la commune Gashoho

Menacer quiconque oserait ou inciterait les autres à s'opposer au changement de la constitution dans les prochaines élections semble être la nouvelle méthode adoptée par les administratifs pour mâter tout opposant. Certains de ces administratifs incitent d'ailleurs la population à la haine et à la violence.

Le cas le plus récent est celui de l’administrateur de la commune Gashoho en province Muyinga qui donne un feu vert à ses sujets d’abattre toute personne qui prêcherait contre le changement au prochain référendum sur la constitution. Dans une vidéo circulant sur les réseaux sociaux, Désiré BIGIRIMANA, administrateur de la commune Gashoho en Province de Muyinga, ordonne à la population de ligoter et de livrer aux autorités toute personne sensibilisant les gens à voter NON au prochain référendum.

 

« Vive le CNDD-FDD et la victoire. Notre Président est Pierre Nkurunziza. Celui qui vous persuadera le contraire, fracassez-lui la tête. Vous avez entendu. Vous allez m’appeler, et quand j’arriverai, je veux qu’il soit ligoté. Vous m’avez bien compris ? » Tels sont les mots prononcés par Désiré Bigirimana dans cette vidéo adressée surtout aux adeptes du parti au pouvoir.

 

Un message utilisé également par Révocat RUBERANDIZI, secrétaire de la commune Butihinda et président du parti CNDD-FDD. Devant la population, il affirme qu’ils sont intouchables et peuvent se faire justice.

 

« Celui qui sera pris en flagrant délit en train de vous persuader le contraire, amenez-le nous. Mais, si je me suis fait bien comprendre, on peut même s'occuper bien de lui avant même que l’Officier de la police judiciaire n’arrive sur les lieux. Je vous promets qu’on va alors en découdre avec lui jusqu'à révéler pour qui il travaille. »

 

Pour rappel, le référendum constitutionnel est prévu au mois de Mai au niveau national.

Lu 371 fois

Page Facebook

Compteur

© 2009-2018 by GPIUTMD

Twitter

APO Group - Africa-Newsroom: latest news releases related to Africa

Qui est en ligne?

Nous avons 233 invités et aucun membre en ligne

Nos journaux

News letter

captcha