Génocide au Burundi par Pierre Nkurunziza #StopThisMovie

Vers la politisation des écoles

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Une campagne de sensibilisation à l’enrôlement massif des élèves pour obtenir les cartes d’électeurs est en cours sur différentes écoles. Ce Lundi, le directeur du Lycée communal Mukungu en commune Nyanza-Lac de la province Makamba a ainsi obligé tous les élèves de cet établissement à aller se faire enregistrer comme électeurs aux prochaines élections et en zone Birambi, au nord du pays, deux élèves sont incarcérés depuis ce samedi 10 Février. Ils sont accusés d’enseigner à la population de voter ‘’Non’’ au prochain référendum.

Selon nos sources, le directeur du Lycée communal Mukungu se trouvant en commune Nyanza-Lac de la province Makamba a indiqué, ce lundi, que chaque élève doit présenter sa carte d'électeur avant de suivre les cours. Antoine Manirakiza alias Rugazi a rassemblé tous les élèves et les a emmenés au centre d'enregistrement proche de l'école pour se faire enrôler. 

 

« Il est incompréhensible que la mission d'étudier assignée à ces élèves soit déviée vers la politique. » Selon certains parents des élèves, qui dénoncent plutôt, le comportement du Directeur du Lycée.

 

Selon toujours ces parents, ‘’Se faire enrôler n’est pas obligatoire. Ce qui est évident, c’est que ces élèves sont en train de subir des menaces. » Ils demandent que ce Directeur du Lycée communal Mukungu soit puni.

 

Contacté à ce propos, Antoine Manirakiza directeur du Lycée communal Mukungu s’est réservé de tout commentaire.

 

A Nyamurenza, les autorités vont jusqu’à emprisonner des élèves.

 

Selon les informations recueillies dans la zone Birambi, en commune Nyamurenza, province Ngozi, les administratifs sensibilisent les élèves à voter ‘’Oui’’ pour le prochain référendum constitutionnel. Ceux qui sont suspectés de vouloir voter ‘’Non’’ sont vite menacés. Ainsi deux élèves sont détenus au cachot sur l’ordre de l’administrateur de la commune Nyamurenza.

 

« Moïse Uwizeyimana, élève au Lycée Pédagogique Gasegerwa et Evariste Bucumi, élève au Lycée Nyamurenza ont été arrêtés ce samedi 10 Février par le chef de zone Birambi, Léonidas Minani allias Savimbi sur ordre de Dieudonné Niyonzima, administrateur de la commune Nyamurenza et ont été conduits au cachot. » Raconte notre source

 

De peur d’être arrêtés et emprisonnés, plus de deux élèves ne peuvent plus se retrouver dans un même endroit, concluent nos sources.

Lu 538 fois

Page Facebook

Compteur

© 2009-2018 by GPIUTMD

Twitter

APO Group - Africa-Newsroom: latest news releases related to Africa

Qui est en ligne?

Nous avons 358 invités et aucun membre en ligne

Nos journaux

News letter

captcha