Génocide au Burundi par Pierre Nkurunziza #StopThisMovie

La traque des opposants au prochain référendum constitutionnel se poursuit

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Un enseignant de l’école technique KANIHA située en commune Mishiha de la province Cankuzo est incarcéré au cachot de la commune Mishiha depuis ce dimanche 11 Février sur ordre de l’administrateur communal. Il serait reproché de ne pas s'être fait enregistré comme électeur au prochain référendum constitutionnel.

Barnabé BUZIYA surnommé « Le Juif » a été arrêté sur ordre de l’administrateur communal, Anaclet BIZIMANA. Selon nos sources, il est accusé de ne pas s'être encore fait enregistrer comme électeur.

 

« Barnarbé a été arrêté alors qu’il demandait plus d’éclaircissement sur les articles concernés par cet amendement, avant d’aller se faire inscrire. » raconte notre source

 

Selon toujours les mêmes sources, pour le faire incarcérer, l’administrateur l’aurait également accusé d’inciter les autres à voter NON au prochain référendum. Des accusations que réfute la population qui parle plutôt de persécution à l’endroit de tous les opposants au parti CNDD-FDD, une persécution qui, selon eux, s’opère également en fonction de l’ethnie.

 

« En tant que défenseur des droits de l’homme, on demande à ce que ce citoyen soit relâché. Il s’agit là d’une persécution à l’endroit des opposants au CNDD-FDD, surtout ceux de l’ethnie tutsie. »

 

Même si Barnabé Buziya a été emprisonné pour ne pas s'être fait enregistré comme électeur, la date butoir fixée par la Commission électorale nationale indépendante est le 17 Février.

 

En Commune Isare de la Province Bujumbura, des Imbonerakure tirent les victimes de leurs ménages la nuit et les conduisent dans des vallées pour les brutaliser.

 

Nos sources affirment que des Imbonerakure font des tours organisés dans certains ménages de la commune Isare en Province Bujumbura et ciblent les ménages qui appartiennent à ceux qui ne sont pas membres du CNDD-FDD, et ce depuis le 29 Janvier 2018.

 

Unn des jeunes Imbonerakure du parti au pouvoir qui participe dans ces patrouilles, fait savoir, que la patrouille est faite sur les différentes collines des zones Nyambuye et Benga de la commune Isare. Selon lui, la liste des ménages à visiter leur est donnée chaque jour par leurs supérieurs : « Nos chefs nous donnent chaque jour les directives à suivre. Nos chefs sont Onesphore, le directeur du lycée technique Dobori ainsi que monsieur Oswald, élève en terminal au lycée communal Gahabwa. Ils dressent des listes de personnes à aller prendre dès la tombée de la nuit », témoigne un Imbonerakure qui participe dans ces actes.

 

Notre source ajoute également que toute personne arrêtée est sommée d’adhérer au parti de Pierre Nkurunziza pour ne pas être tuée : « Nous les conduisons dans des marais. Arrivés dans la vallée, nous leur exigeons de se soumettre à Mutama 1, c’est à dire le Président du Burundi, Pierre Nkurunziza. Autre message, c’est qu’ils doivent voter oui au référendum constitutionnel. Celui qui ose dire non à notre message en subit les conséquences. Nous avons la prérogative de le battre ou même de l’assassiner», poursuit notre source qui a requit l’anonymat.

 

Notre source fait savoir que les marais où ils conduisent les personnes enlevées sont Gakoma, Nyabagere et Ntahangwa ou dans les ruisseaux de la localité de la commune Isare. Ces Imbonerakure qui participent à ces activités organisées par les responsables de la ligue des Jeunes du parti présidentiel sont, selon notre témoin, armés de fusils dont une mitrailleuse, des grenades et d’armes blanches.

 

Pour éviter toute interférence de sentiments, les Imbonerakure qui opèrent dans ces plans sont interchangés, et aucun d’entre eux ne va sur sa colline natale. Ils ne gardent qu’un seul Imbonerakure qui maîtrise les lieux pour servir d’éclaireur. Notre source ajoute qu’aucune plainte des victimes n’est traitée : « Il n’y a pas d’explications à nous donner. On a choisi des sang-froid. Personne ne peut nous poursuivre. Nous collaborons avec l’administration et les services de renseignements. Nous exécutons les ordres reçus », renchérit notre source 

Lu 487 fois

Page Facebook

Compteur

© 2009-2018 by GPIUTMD

Twitter

APO Group - Africa-Newsroom: latest news releases related to Africa

13 décembre 2018

Press releases from Africa-Neswroom.com

Qui est en ligne?

Nous avons 257 invités et aucun membre en ligne

Nos journaux

News letter

captcha