Génocide au Burundi par Pierre Nkurunziza #StopThisMovie

Des actes d’enrôlement de force sont enregistrés tant à l’intérieur du pays que dans la capitale Bujumbura

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Ces actes sont l’œuvre des jeunes affiliés au parti au pouvoir, le CNDD- FDD. A Kayanza, personne ne vaque à ses activités depuis jeudi 8 Février sans montrer la carte d’enrôlement. A Kinama en Mairie de Bujumbura, les jeunes Imbonerakure ont fait du porte à porte ce dimanche 11 Février dans la matinée, pour exiger à la population de se faire enrôler.

Depuis jeudi dernier, les jeunes Imbonerakure ont sillonné toutes les communes de la province Kayanza. Motif : vérification si toute la population s'est faite enrôlée pour participer au référendum pour le changement de la constitution. Selon nos sources sur place, la population a reçue l'ordre de ne vaquer à aucune activité sans montrer la carte d'enrôlement.

 

« Ces Imbonerakure se sont éparpillés dans toutes les communes de la Province Kayanza à savoir Muhanga, Gatara, Matongo, Butaganzwa et Kayanza. Ils passaient de porte à porte pour chercher des gens qui ne se sont pas fait inscrire. D’autres ont été retrouvés soit au lieu de leur travail soit dans les rues qui mènent au marché. A ces différents endroits, personne ne pouvait passer sans montrer la carte d’enrôlement faute de quoi les Imbonerakure le faisaient enrôler de force », témoigne une source à Kayanza.

 

Les habitants de Kayanza qui se sont confiés à notre rédaction indiquent que voter ou non est un droit pour chaque citoyen d'où ils ne comprennent pas pourquoi ces jeunes Imbonerakure les contraignent à se faire enrôler. Ainsi, ils demandent au parti au pouvoir d'exiger à sa jeunesse de laisser la liberté aux gens.

 

« Voter ou non est un droit de tout citoyen et nous le connaissons déjà ! Il est donc incompréhensible qu’un groupe de gens se fasse comprendre plus que les autres ce droit. Moins encore, ils nous exigent à se faire enrôler par force. Dans ce cas, ça devient non démocratique. Nous demandons au parti CNDD-FDD de laisser la liberté à toute personne. Chacun ira voter et il le fera de sa façon. Nous jugeons indigne. ils ont vu que les gens n'ont pas bien accueillie cette décision. », Se lamente un habitant qui a été malmené par les jeunes imbonerakure de Kayanza.

 

En zone Kinama en Mairie de Bujumbura les habitants ont été réveillés dans la matinée de ce dimanche par des jeunes Imbonerakure du CNDD-FDD. Ils sont passés d’un ménage à l’autre pour forcer la population d’aller se faire enregistrer au recensement des électeurs au prochain référendum constitutionnel prévu en mai 2018.

 

Pour mener ce travail, ces Imbonerakure se sont subdivisés en petits groupes de quatre à cinq personnes. Ils interdisaient à toutes les personnes d’exercer toute activité avant de se faire enrôler. Les boutiques ont été fermées. Egalement, l’ordre de voter pour le changement de la constitution lors du prochain référendum a été donné. Des menaces et des intimidations ont été également proférés à l’endroit des habitants de la zone qui seront surpris sans carte d’enrôlement. Pris de panique, les habitants de la zone Kinama plaident pour leur sécurité.

 

Pour rappel,  l’enrôlement pour participer au référendum en vue de changer la constitution a débuté jeudi 8 Février et ceux qui se feront enrôler sont ceux-la mêmes qui participeront aux élections de 2020.

Lu 249 fois

Page Facebook

Compteur

© 2009-2018 by GPIUTMD

Twitter

APO Group - Africa-Newsroom: latest news releases related to Africa

Qui est en ligne?

Nous avons 679 invités et aucun membre en ligne

Nos journaux

News letter

captcha