Génocide au Burundi par Pierre Nkurunziza #StopThisMovie

Un rapatriement de réfugiés burundais en Tanzanie suscite la controverse

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Des burundais réfugiés au camp de Nduta en Tanzanie auraient manifesté la volonté de rentrer au Burundi. Estimés à plus de 5.000, ils se sont fait inscrire depuis le mois de janvier, mais le HCR dit ne pas avoir les moyens de les faire rapatrier. 

 

Ce rapatriement dit volontaire pose polémique entre le HCR et le gouvernement tanzanien. La Tanzanie encourage les réfugiés burundais à rentrer chez eux, alors que le HCR dit être dans l’impossibilité de rapatrier ces réfugiés.

 

« On dirait qu’il y a un bras de fer entre le gouvernement tanzanien et le HCR. Ce dernier dit qu’il n’a pas de véhicules et des vivres pour le rapatriement des réfugiés, et déclare qu’il possède juste des moyens pour accueillir les burundais qui fuient vers la Tanzanie. Des rumeurs disent que le rapatriement se fera le lundi 17 Juillet 2017 ou un peu plus tard, et qu’il y aura des discussions entre le HCR et la Tanzanie à ce propos », nous a confié un réfugié basé à Nduta. 

 

La Tanzanie a récemment déclaré qu’elle accordera un billet de sortie à tout réfugié qui désire rentrer.

 

« Le responsable du camp nous a annoncé que la Tanzanie va nous accorder des billets de sortie de camp pour qu’on ne soit pas arrêtés par la police tanzanienne en cours de chemin, que ce soit à pied ou par véhicule », ajoute ce réfugié perplexe. 

 

Ce plan de rapatriement est également signalé au camp de Mutenderi en Tanzanie. Les responsables du camp ont déjà appelé les réfugiés qui désirent rentrer au Burundi à se faire inscrire.     

 

Lu 255 fois

Page Facebook

Compteur

© 2009-2015 by GPIUTMD

Twitter

Qui est en ligne?

Nous avons 272 invités et aucun membre en ligne