« Pas question que Mkapa convoque une prochaine session de dialogue inter-burundais »

Évaluer cet élément
(2 Votes)
Le Facilitateur Benjamin W Mkapa Le Facilitateur Benjamin W Mkapa
Le bureau du facilitateur dans le conflit burundais annonce la tenue d’une prochaine session de dialogue au cours du mois de Janvier 2017. Pour la plateforme de l’opposition CNARED, la facilitation dirigée par Benjamin Mkapa relève du passé. Elle déclare être en consultation avec différentes personnalités pour trouver un nouveau facilitateur. 
 
Alors que le Cnared affirme que les négociations sont bloquées, l’assistant principal du facilitateur Mkapa dit que le bureau du facilitateur est à pied d’œuvre pour une nouvelle session de négociations : « nous sommes en train d’élaborer un calendrier des futurs pourparlers. Dès qu’il sera prêt, on le communiquera au public. »
 
Pour le CNARED, les efforts des membres de la plateforme des partis d’opposition sont convergés pour trouver un nouveau facilitateur. « Nous faisons des rencontres avec l’Union Africaine, l’Union européenne, les Nations-Unies, l’EAC pour qu’il y ait une médiation neutre qui puisse conduire le dialogue. Et les discussions vont bon train », déclare Jérémie Minani chargé de la communication au CNARED.
 
Du côté du bureau de la médiation, l’avenir de Mkapa comme facilitateur n’est pas clair. « On ne sait pas si l’ancien président tanzanien restera à la tête de la médiation. On attend la décision de l’EAC», déclare l’assistant principal de Benjamin Mkapa. 
 
Le CNARED n’y va pas par quatre chemins et avertit : si Mkapa reste facilitateur, les burundais auront le feu-vert pour une lutte armée. « Si Benjamin Mkapa continu d’organiser des monologues avec le camp Nkurunziza, nous considérerons que la solution par la voie des négociations est complètement révolue et que la communauté internationale aura abandonné les burundais, ce qui appellera le peuple burundais à la résistance», martèle Jérémie Minani.
 
Malgré ces désaccords, des sources non encore confirmées au bureau de la facilitation disent que les prochaines négociations se tiendront du 15 au 20 Janvier 2017.
 
L’opposition burundaise a rejeté Mkapa comme facilitateur dans la crise depuis qu’il a déclaré que le troisième mandat n’est plus un impératif et que les politiques doivent se tourner vers 2020. L’ancien président tanzanien a aussi qualifié de « fous » les opposants exilés, déclarant qu’il ne peut les inviter à la table des négociations puisqu’ils auraient une part de responsabilité dans la tentative de coup d’Etat de mai 2015. 
Lu 790 fois

Publicité

TAARIFA YA HABARI YA 26/04/2015

Qui est en ligne?

Nous avons 201 invités et aucun membre en ligne