Génocide au Burundi par Pierre Nkurunziza #StopThisMovie

Onze mois après la disparition forcée du journaliste Jean Bigirimana, sa famille est sous menace. D’après sa femme, des tracts sont laissés à leur domicile. Le directeur du groupe de presse Iwacu où prestait Jean Bigirimana demande que le mystère soit élucidé sur la disparition de leur journaliste.

Un médecin de l’hôpital Rushubi en Commune Isale de la Province Bujumbura est incarcéré à la prison de Mpimba depuis samedi 17 juin 2017. Le Dr Philippe Philippe Nkunzimana est  accusé de viol sur une femme enceinte qui venait le consulter à l’hôpital ; mais certaines sources à Rushubi  évoquent un montage orchestré par des membres du parti CNDD-FDD.

Détenus à la prison de Gitega, les cinq policiers et militaires viennent de passer un mois de plus en prison, alors qu’ils devaient être relâchés depuis le 13 Mai 2017. Ils avaient purgé leurs peines rendues par l’arrêt RPPA 859 de la chambre judiciaire de la Cour suprême du Burundi, il y a de cela 1 mois. La prison de Gitega ne donne pas les raisons du retard de l’octroi des billets d’élargissement. 

Dix ans de prison ferme et une amende de cents millions de francs ont été infligés par le Tribunal de Grande Instance de Kayanza à huit ressortissants rwandais accusés d’extraction illégale de minerais et de vol du trésor public. Leurs familles contestent ce jugement et demandent que ces personnes soient transférées dans leur pays d’origine pour y être jugées.

Le président du parti UPD a été assassiné il y a deux ans le 23 mai 2017. Cependant, les auteurs et commanditaires de la mort de Zedi Feruzi restent jusqu'à ce jour non identifiés par la police. L’actuel président de ce parti, Chauvineau Murwengezo, évoque un assassinat politique commandité par le pouvoir de Bujumbura.

Page Facebook

Compteur

© 2009-2015 by GPIUTMD

Twitter

Qui est en ligne?

Nous avons 195 invités et aucun membre en ligne