Génocide au Burundi par Pierre Nkurunziza #StopThisMovie

« Le Code de la route ne prévoit nulle part une peine d’emprisonnement. » Déclaration du

Selon certaines personnes qui suivent de près le dossier d’Agathon Rwasa. L’injonction du ministre Edouard Nduwimana à Agathon Rwasa démontre la politisation de ce dossier. Ces mêmes analystes

 

Quatrième comparution de l’ancien porte-parole du mouvement rebelle PALIPEHUTU-FNL devant le

La Coalition Burundaise pour la Cour Pénale Internationale déplore la légèreté avec laquelle le gouvernement considère les sessions internationales. C’est le cas entre autre de la 13ème Assemblée générale des Etats parties de la CPI qui se tient depuis ce lundi aux Nations-Unies à News York où le Burundi est représenté par un directeur général au lieu d’un ministre du gouvernement. Déclaration de Maitre Armel Niyongere, qui participe à cette session au nom de la Coalition Burundaise pour la CPI. De fait, le Burundi n’a également pas présenté de candidats aux postes de juges de la CPI contrairement à d’autres pays africains.  

Le cas du Kenya dont le président Uhuru Kenyatta n’est plus poursuivi devant la CPI sera également débattu. La coalition burundaise pour la Cour pénale internationale espère que des sanctions seront prises. Encore une fois Maitre Armel Niyongere.

L’Assemblée nationale a élu ce mercredi soir Monseigneur Jean-Louis Nahimana comme président de la Commission-Vérité-Réconciliation, Monseigneur Bernard Ntahoturi a été élu comme vice-président et Clotilde Niragira occupe la place du secrétaire de la CVR.  Les commissaires sont Libérât Nicayenzi, Cheikh Ali Shabani, Monseigneur Antoine Pierre Madaraga, Monseigneur Onésphore Nzigo, Professeur Didace Kiganahe, Pascasie Nkinahamira, Frère Désiré Yamuremye et Clotilde Bizimana   

Page Facebook

Compteur

© 2009-2018 by GPIUTMD

Twitter

APO Group - Africa-Newsroom: latest news releases related to Africa

Qui est en ligne?

Nous avons 280 invités et aucun membre en ligne

Nos journaux

News letter

captcha