Génocide au Burundi par Pierre Nkurunziza #StopThisMovie

Un homme incarcéré pour avoir secouru son ami

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Un habitant de la commune Gihogazi, dans la province Karuzi est incarcéré depuis ce vendredi. Déo AKOBAYAGA, représentant des jeunes de la coalition Amizero y'Abarundi a été arrêté par le chef de colline Taba, accusé de se substituer au pouvoir.

C'était dans l'après-midi de ce vendredi quand Déo AKOBAYAGA membre de la coalition Amizero y'Abarundi a été arrêté par le chef de colline Taba, commune Gihogazi en province Karuzi.

 

Comme l'indique notre source à Gihogazi, Déo n'a pas pu supporté le fait qu'on vole en sa présence un habitant de Gihogazi. Selon toujours notre source, Déo aurait crié au secours pour faire fuir ces bandits. A ce moment, continuent nos sources, ceux qui s’adonnaient à ces actes ignobles l'ont immédiatement accusé de se substituer aux autorités. « Ce Déo qui est incarcéré est accusé d'avoir osé aider son ami de la coalition Amizero y'Abarundi. Ce dernier venait d’être sommé de payer une amende de 15.000 Francs en plus des autres 15.000 qui lui avaient été demandé en faveur des femmes du parti au pouvoir '' Abakenyererarugamba''. Déo a alors demandé à ce que cet habitant soit libéré car innocent. »

 

Les habitants de Gihogazi indiquent que c'est la chasse à l'homme qui continue pour les membres de la coalition Amizero y'Abarundi et tous ceux qui ne sont pas membres du parti CNDD-FDD. De plus, les agents de sécurité n'interviennent même pas. « C'est toujours la persécution qui continue. Ils ne veulent pas qu'il y ait un autre membre qui soit vu dans les localités que celui du parti CNDD-FDD. Jusqu'à maintenant, l'officier de la police judiciaire ne voit aucune cause de son arrestation. Il voulait le relâcher mais le conseiller collinaire et un certain commerçant connu sous le nom de SIBOMANA se sont interposés et ont ordonné à l’OPJ de garder en détention Déo avant de le faire comparaitre lundi. Ce que nous demandons, c’est que toute personne soit respectée, et cela peu importe son appartenance politique. »

 

Depuis son arrestation, Deo AKOBAYAGA est incarcéré au cachot de la commune Gihogazi. Sa famille demande sa libération car il n'est accusé d’aucune infraction.

Page Facebook

Compteur

© 2009-2018 by GPIUTMD

Twitter

APO Group - Africa-Newsroom: latest news releases related to Africa

Qui est en ligne?

Nous avons 221 invités et aucun membre en ligne

Nos journaux

News letter

captcha