Génocide au Burundi par Pierre Nkurunziza #StopThisMovie

Ce qui trame derrière l’incarcération du président de la Cour d’Appel de Gitega

Évaluer cet élément
(1 Vote)

Derrière l’incarcération du Président de la cour d’appel de Gitega se trouverait un plan d’appréhender de nouveau un commerçant de Karuzi. Ce commerçant du nom d'Anicet BITARIHO serait victime de son ethnie.

Tout a commencé avec une affaire de vol de ciment qui impliquait les ouvrières travaillant sur le chantier du commerçant Anicet BITARIHO. Ce dernier a donné l’argent au responsable de son chantier pour s’approvisionner en ciment. Au lieu d’aller sur le marché, les ouvriers ont voulu faire un deal avec ceux qui venaient de voler 10 sacs de ciment sur le chantier du stade en construction à Karuzi.

 

Surprise, ils ont été arrêtés en flagrant délit. Curieusement, le procès en flagrance à Karuzi a impliqué le commerçant Anicet BITARIHO. Statuant sur ce dossier, la Cour d’appel de Gitega a innocenté Anicet BITARIHO et fut libéré.

 

Quelques jours plus tard, le président de la Cour d'Appel de Gitega et un Juge qui faisait partie de jury ont été interpelé et mis en prison. C’était en date du 21 Février 2018. Ils étaient tous accusés de corruption dans cette affaire.

 

Le commerçant Anicet BITARIHO qui était en liberté a reçu des appels lui signifiant qu’il a été libéré parce qu’il est TUTSI. Ne se rapprochant de rien soulignent notre source, Anicet BITARIHO s’est présenté à la justice pour demander pourquoi il était recherché par la police et les Imbonerakure. Lui aussi fut incarcéré le 21 février 2018.

 

En date du 04 mars, Prime HABIYAMBERE, un juge HUTU qui avait été arrêté avec le président de la Cour d’appel de Gitega a été mis en liberté provisoire laissant le président de la Cour derrière les barreaux et le commerçant en question. Selon nos sources proche du CNDD-FDD, il s’agit d’un plan qui a été conçu par certains responsables du CNDD-FDD qui veulent en découdre avec les commerçants TUTSI influant dans le parti.

 

Le comble de l’histoire, Anicet BITARIHO est cité dans une affaire de 10 sacs de ciment alors qu’il avait contribué 100 pour le projet de la construction du stade Karuzi.

Page Facebook

Compteur

© 2009-2018 by GPIUTMD

Twitter

APO Group - Africa-Newsroom: latest news releases related to Africa

Qui est en ligne?

Nous avons 450 invités et aucun membre en ligne

Nos journaux

News letter

captcha