Génocide au Burundi par Pierre Nkurunziza #StopThisMovie

Le rapport de la commission onusienne pourrait booster le traitement des dossiers burundais à la CPI

Évaluer cet élément
(2 Votes)
Me Bernard Maingain Me Bernard Maingain

Le Collectif des avocats des victimes des crimes en cours au Burundi salue le rapport de la commission onusienne qui a enquêté sur les crimes commis au Burundi depuis Avril 2015. Ces auxiliaires de justice estiment que ce rapport jouera en faveur des parties civiles quant à leurs réclamations de la justice devant la CPI.

 

Personne ne peut se défausser face à la réalité des faits établis. ‘’Ce rapport est très important dans l’évolution judiciaire du dossier, puisque comme vous le savez déjà, en principe, la Procureur près la Cour Pénale Internationale va clôturer ses enquêtes préliminaires et faire un rapport à une chambre de la Cour pénale qui va statuer sur le fait de lancer une enquête ou non. C’est  là que nous sommes’’, explique Bernard Maingain, un des avocats du collectif.

 

Ces avocats des parties civiles de souligner qu’il n’est pas banal que près de 500 personnes témoignent ensemble sur des faits précis.

 

‘’ Ce rapport évidemment vient corroborer l’opinion qui est la nôtre c’est-à-dire qu’il y a matière à tenir des enquêtes  proprement dites.  Il faut donc aller de l’avant. Maintenant, c’est le moment de montrer que la justice n’est pas bafouée dans la région des Grands  Lacs’’, termine Me Maingain.

 

Le Collectif des avocats des parties civiles ‘ Justice for Burundi’, compte aujourd’hui 1.400 mandats, dont 800 déjà transmis à la Cour Pénale Internationale.

Page Facebook

Compteur

© 2009-2015 by GPIUTMD

Twitter

Qui est en ligne?

Nous avons 101 invités et aucun membre en ligne