Génocide au Burundi par Pierre Nkurunziza #StopThisMovie

Gitega : L’affaire de l’Abbé Ciza suscite les émois, alors que la police parle de preuves matérielles

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Abbé Jean-Marie Ciza Abbé Jean-Marie Ciza

L’Abbé Jean Marie Ciza de la Paroisse Christ Roi de Mushasha dans l’Archidiocèse de Gitega  a été arrêté ce mardi par des agents de la Police et du Service National des Renseignements. Après son arrestation, ce prêtre a été conduit directement à la prison centrale de Gitega. Le Procureur l’a écroué pour « tentative de viol sur une jeune fille » du lycée communal urbain de Gitega. 

 

L’Abbé Jean Marie Ciza a été arrêté par des policiers de l’unité de protection présidentielle (API) ce mardi  vers 16 heures. Ils ont agi sur mandat du Procureur de Gitega, qui accuse cet Abbé de « tentative de viol » d’une élève de la 9ème année au Lycée communal urbain de Gitega. 

 

Le prélat a subi un interrogatoire devant un Officier de la Police Judiciaire (OPJ) pour instruction du dossier, et a été conduit à la prison centrale de Gitega juste après. Selon le porte-parole de la police, des vidéos  incrimineraient le prêtre.

 

« Cette fillette a porté plainte, expliquant que le prêtre l’avait averti d’un viol une fois qu’elle publiera les vidéos. La fillette dit avoir reçue des intimidations de la part de ce prêtre qui l’interdisait de publier ces vidéos. Cette fillette avait pris soin de prendre des vidéos qui constituent des éléments à charge contre l’Abbé Ciza », tente d’expliquer Pierre Nkurikiye sans dire exactement dans quelles circonstances et par qui ces vidéos ont été prises.   

 

Les responsables de l’Eglise Catholique indiquent que la détention de l’Abbé Jean-Marie Ciza  n’a aucun mobile politique. Jean Marie Harushimana, Vicaire Général de l’Archidiocèse de Gitega, demande à la Justice de bien observer la loi en étudiant le dossier. 

 

« Ce dossier est déjà dans les mains de la justice, et je ne peux pas en dire grand-chose. J’implore à la justice de trancher comme la loi le stipule. Je suis sûr que l’Abbé Ciza va se défendre », explique  le Vicaire Général.

 

Plus d’un ne croit cependant pas aux accusations que la police porte contre l’Abbé Jean Marie Ciza, au vu des maigres éléments de preuve apportées. 

 

Page Facebook

Compteur

© 2009-2015 by GPIUTMD

Twitter

Qui est en ligne?

Nous avons 257 invités et aucun membre en ligne