Génocide au Burundi par Pierre Nkurunziza #StopThisMovie

Gitega : Les prévenus dans le dossier de l’assassinat du Général Nshimirimana obtiennent la comparution de leurs témoins à décharge

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Les présumés assassins du Général Adolphe Nshimirimana ont demandé la comparution devant les juges de toutes les personnes citées dans ce dossier. C'était ce mardi lorsque le Tribunal de Grande Instance de Ntahangwa siégeait à nouveau dans le procès de ces prévenus dans les enceintes du Tribunal de Grande Instance de Gitega.
 
Sept personnes composées de militaires et policiers accusés d'assassinat du  Général Adolphe Nshimirimana, ancien patron du Service National des Renseignements, ont demandé la comparution de toutes les personnes citées dans l’attentat. 
 
Il s'agit de l'assistant du Ministre de la Défense de l'époque de l'assassinat en août 2015 ; du gouverneur de la province Cankuzo, qui est présenté comme témoin à décharge par un de ces  prévenus ; d'un brigadier du commissariat provincial de la police a Cankuzo et d'un officier de la police judiciaire à Bujumbura, ainsi que d’autres noms évoqués par les accusés. 
 
Les prévenus et la défense ont en outre reproché au ministère public de ne pas avoir tenu en considération leurs interventions, lorsque le ministère public a récemment mené des enquêtes supplémentaires à la prison centrale de Gitega où sont détenus ces accusés. 
 
Pour l'audience publique prochaine, le tribunal de Grande Instance de Ntahangwa a exigé la présence des témoins à charge pour le ministère public et à décharge pour les prévenus ; répondant ainsi favorablement à la demande de ces derniers. 
 
Après l’attentat contre l’ancien numéro un des services de sécurité au Burundi, huit hommes à savoir trois policiers et cinq militaires, avaient été arrêtés et incarcérés à la prison centrale de Gitega. Un parmi eux, Rénovat Nimubona, a cependant été abattu il y a quelques semaines dans la vallée séparant le quartier Shatanya et Mushasha de la ville de Gitega, après avoir été accusé du meurtre d'un policier dans un hôtel de Gitega. Ce policier assurait sa garde alors que le détenu était en sortie autorisée.
 

Page Facebook

Compteur

© 2009-2015 by GPIUTMD

Twitter

Qui est en ligne?

Nous avons 119 invités et aucun membre en ligne