Gihanga : Le parquet de Bubanza emprisonne un témoin-clé dans l’affaire de meurtre de l’élève Faustin Niyonsaba

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Un élu collinaire du Village 5 de la commune Gihanga en Province Bubanza est incarcéré depuis ce lundi au poste de police de Gihanga. Son tort est d’avoir dénoncé au Procureur de Bubanza l’implication des jeunes imbonerakure dans l’assassinat de l’élève Faustin Niyonsaba, un écolier de 15 ans lynché à mort il y a un peu plus de deux semaines. La population de Gihanga clame l’innocence de cet élu et demande sa libération. 
 
Un des élus collinaires du Village 5 de Gihanga du nom de Célestin a été arrêté par la police lundi dans l’après-midi. Selon des sources à Gihanga, Célestin a témoigné sur la mort de l’élève Faustin Niyonsaba. 
 
Cet élève a été tué par les imbonerakure du parti au pouvoir CNDD-FDD lors d’une patrouille paramilitaire à Gihanga. Cet élu collinaire est victime d’avoir osé dire la vérité, surtout les exactions et violations des droits de l’homme commises par les imbonerakure du Village 5 à Gihanga. 
 
Les habitants de Gihanga dénoncent l’impunité instaurée par la police et le parquet qui, au lieu d’arrêter les coupables du lynchage, s’en prennent à un témoin clé.
 
« Il est accusé d’avoir chargé les imbonerakure devant le Procureur de la République à Bubanza, sur  les circonstances de la mort de l’élève Faustin Niyonsaba. Cet élu a également eu l’occasion de dénoncer le mauvais comportement des imbonerakure du Village 5 à Gihanga. Il dénoncé entre autre comment ces jeunes du parti présidentiel donnent les ordres au villageois de rester dans leurs maisons à partir de 20 heures. Cet élu était auparavant membre du parti d’opposition FRODEBU, mais actuellement je ne connais pas son appartenance politique. Pour d’autres élus collinaires, les convocations ont été annulées », s’indigne un des habitants de Gihanga.
 
La population du Village 5 à Gihanga est en colère suite à l’arrestation de cet élu qui a osé dénoncer les exactions commises par les imbonerakure. Cette population trouve injuste qu’un de leurs élus soit arrêté, alors que les auteurs du meurtre de Faustin Niyonsaba se promènent en toute liberté. 
 
Ces habitants citent entre autre le chef de ces jeunes imbonerakure du village 5, Jean Bosco Hakizimana, qui ne s’inquiète de rien, alors que plusieurs témoignages le désignent comme celui qui a ordonné le lynchage du jeune élève Faustin Niyonsaba. 

Publicité

TAARIFA YA HABARI YA 26/04/2015

Qui est en ligne?

Nous avons 210 invités et aucun membre en ligne