Génocide au Burundi par Pierre Nkurunziza #StopThisMovie

Bilan lourd des averses à Muhuta

lundi, 30 mars 2015 14:50

Pus de 10 personnes disparues et 600 ménages emportés par la pluie diluvienne qui s’est abattue dans la localité de Rutunga de la commune Muhuta, province Bujumbura. Ce bilan est dressé par l’administrateur de cette commune. Le chef de l’Etat burundais qui s’est rendu ce lundi sur le lieu du drame promet une assistance aux victimes de cette catastrophe naturelle.                    

Les industries qui sont implantées à Bujumbura et ceux qui pratiquent la culture sur brûlis sont les grands pollueurs de l’environnement. C’est l’affirmation du représentant légal de l’association « Burundi Network on climate change » à l’ouverture d’un atelier de sensibilisation sur la protection de l’environnement de ce lundi. Pour Landry Ninteretse, représentant légal de BNCC, le principe de pollueur-payeur doit s’appliquer à ces industriels.        

Fusion de deux anciennes directions générales du ministère de l’Environnement. Il s’agit de la direction générale des forêts et de l’Institut National pour l’Environnement et la Conservation de la Nature « INCEN ». Ces deux directions viennent donc de donner naissance à l’OBPE, c’est-à-dire l’Office Burundais pour la Protection de l’Environnement. L’ancien directeur de l’INCEN, Feruzi Mouhamed, a été désigné pour diriger cet office.                    

 

À la moindre goutte de pluie, la population de Gatunguru va chercher refuge dans les autres quartiers de peur d’être emporté par les torrents d’eau pluvieuse comme cela s’est passé le 9 février de cette année. Les habitants de Gatunguru disent que rien n’a été encore fait pour les protéger. Ils demandent à l’Etat de manifester sa volonté pour bien aménager la rivière Gasenyi.

Le Burundi comme d’autres pays de la sous-région peut connaître de fortes pluviométries ver la fin de l’année. Cela est dû à un phénomène qu’on appelle « el ninho »qui est un réchauffement à la surface de la mer comme les experts météo logiques l’expliquent. Ce phénomène part de l’Amérique latine et atteint l’Afrique proche de l’équateur. Mais selon le chef des services prévision météo à l’IGEBU, les Burundais n’ont pas à s’alarmer car, il atteint l’Afrique en ne causant que de fortes pluies alors qu’en Amérique latine il agit comme un ouragan.

L’Action Ceinture Verte pour l’Environnement « ACVE » demande aux autorités compétentes d’annuler les documents d’attribution de 2 parcelles situées de part et d’autre de la route Bujumbura-Rumonge sur le littoral de la rivière Muha. Ces 2 parcelles ont été attribuées à Patrice Bigirumuremyi par la CNTB. Libère Niyobampama, représentant de l’ACVE, précise que ces 2 parties sont inondables depuis longtemps d’où leur protection est incontournable.

Au moment où la population du secteur Gatunguru implore au gouvernement de réhabiliter la

Page Facebook

Compteur

© 2009-2018 by GPIUTMD

Twitter

APO Group - Africa-Newsroom: latest news releases related to Africa

Qui est en ligne?

Nous avons 264 invités et aucun membre en ligne

Nos journaux

News letter

captcha