Génocide au Burundi par Pierre Nkurunziza #StopThisMovie

La pluie emporte des maisons le long de la rivière Ntahangwa

mercredi, 28 mars 2018 17:11
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Plusieurs maisons construites le long de la rivière Ntahangwa ont été détruite par une pluie tombée depuis 2 heures du matin de ce mercredi. Ces maisons se trouvent dans les quartiers de Mutanga-Nord et Mutanga-Sud, Kigobe et Nyakabiga.

Pour bien observer les dégâts causés par la pluie de la nuit de ce mercredi dans les quartiers de Mugoboka et Mutanga-Sud, il faut se placer sur la place du petit marché se trouvant à Mutanga-Nord.

 

Au quartier Mugoboka, les toitures de trois maisons et de plusieurs kiosques du petit marché communément appelé Kukasoko se sont envolées. Impossible de récupérer ces toitures car elles sont atterries dans la rivière Ntahangwa. D’autres maisons situées le long de la rivière Ntahangwa ont été complètement détruites et celles qui ont pu résister présentent des fissures et peuvent s’effondre d’un moment à l’autre. Les habitants de Mugoboka disent que si rien n’est fait, ils seront coupés du reste de la ville car la route reliant Mutanga Sud et Mugoboka est sur le point de s’effondrer.

 

A Mutanga-Sud, l’école primaire de ce quartier a perdu les blocs de latrines et une grande partie de son terrain. Le comité des parents d’élèves de cette école ont alerté les autorités compétentes depuis longtemps mais sans succès. 

 

A Mutanga-Nord, les commerçants du marché appelé Ku kabasazi étaient ce mercredi matin dans la désolation totale car plusieurs kiosques de ce marché ont été aussi emportés par l’éboulement des berges de la rivière Ntahangwa.

 

Le quartier Kigobe n’a pas été aussi épargné. Derrière la station Mogas Kigobe, une maison en étage a perdu le toit et une partie de sa parcelle. A côté d’elle, 6 parcelles sont extrêmement menacées par l’effondrement et l’avenue longeant la rivière Ntahangwa dans ce quartier est devenue impraticable.

 

De l’autre côté de la rivière, à Nyakabiga, l’école primaire du jardin public a aussi perdu le bloc des latrines ainsi qu’une partie de son terrain. Les habitations environnantes de cette école sont aussi menacées.

 

La population de ces quatre localités demande au ministère de l’environnement et les autorités de la municipalité de Bujumbura de protéger les berges de la rivière Ntahangwa par des murs de soutènement en béton et d’y planter des arbres pour éviter le pire.

Page Facebook

Compteur

© 2009-2018 by GPIUTMD

Twitter

APO Group - Africa-Newsroom: latest news releases related to Africa

Qui est en ligne?

Nous avons 409 invités et aucun membre en ligne

Nos journaux

News letter

captcha