Génocide au Burundi par Pierre Nkurunziza #StopThisMovie

L’ECOFO Musaga sous menaces des fissures avec risque de causer des dégâts humains

lundi, 12 février 2018 05:05
Évaluer cet élément
(0 Votes)
La rivière Mpimba La rivière Mpimba

L’école primaire située sur la 2ème avenue de la zone Musaga est menacée par la rivière Mpimba. Six de ses classes ont déjà des fissures et risquent de s’effondrer. Les parents des élèves qui fréquentent cette école demandent la réhabilitation de ces classes et des mesures de protection avant tout accident.

Nos sources disent que l’école fondamentale (ECOFO) située sur la 2ème avenue de la zone Musaga tout près de la rivière Mpimba présente un danger imminent pour les enfants qui y étudient. Ce qui est inquiétant, c’est que les rives de cette rivière glissent progressivement et une grande partie a été emportée par les eaux qui coulent dans cette rivière.

 

Pour le moment, six classes de cet établissement scolaire ont déjà des fissures. Les mêmes informations précisent que si rien n’est fait, les murs de ces classes vont s’effondrer.

 

Les enseignants tout comme les parents des élèves qui fréquentent cette école s'inquiètent beaucoup et craignent de probables accidents : « Si on ne veut pas qu’un jour, on se retrouve face à l’irréparable, il faut que l’on passe vite à la réhabilitation de ces locaux. Sinon, les enfants et les enseignants de cette école sont vraiment en danger», alerte un parent d’un enfant de cette école.

 

Notre source à Musaga fait savoir que la pluie qui s’est abattue sur cette localité la nuit du 07 Février a empiré la situation : « Entre la 2ème et la 3ème avenue où passe cette rivière, cinq maisons ont été détruites. Plusieurs latrines ont été démolies. Les champs de cultures de maïs et de manioc situés tout près de la prison centrale Mpimba ont été également endommagés par cette rivière», relate notre source à Musaga.

 

Suite aux dégâts causés par cette pluie, les habitants de la zone Musaga sont dans une désolation totale et ceux qui ont des enfants à cette école s’inquiètent pour les leurs qui courent un danger. D’où ils demandent aux administratifs de faire tout leur possible pour réhabiliter cette rivière, avant qu’il ne soit trop tard.

Page Facebook

Compteur

© 2009-2018 by GPIUTMD

Twitter

APO Group - Africa-Newsroom: latest news releases related to Africa

Qui est en ligne?

Nous avons 323 invités et aucun membre en ligne

Nos journaux

News letter

captcha