Génocide au Burundi par Pierre Nkurunziza #StopThisMovie

Peur du lendemain à Nakivale, les intempéries ont tout saccagé.

lundi, 18 septembre 2017 07:11
Évaluer cet élément
(1 Vote)

C’est la désolation totale au sein d’une partie des réfugiés burundais vivant des zones agricoles de Nakivale en Ouganda. De fortes pluies de ce vendredi 15 Septembre 2017 ont emporté toutes les cultures et endommagé plusieurs maisons. Les réfugiés craignent alors la famine et des maladies de mains sales.

 

Les villages les plus touchés par ces pluies diluviennes sont Ngarama A,B,et C de la zone Ngarama du camp de Juru. Une partie de Gakoma et Kankingi ont également été frappées par ces pluies. Les champs de cultures de première nécessité ont aussi été emportés comme le témoigne un des responsables de cette localité.

 

 ‘’Les cultures les plus touchées sont le manioc, le haricot, le maïs pour ceux qui ont déjà semé. Les différentes cultures ont été emportées, des champs restent quasi-vides’’, témoigne un réfugié.

 

Même  des maisons ont été détruites par ces mêmes pluies selon toujours ce responsable .Les familles sont actuellement dans une situation déplorable.

 

 ‘’Bon nombre de réfugiés dorment à la belle étoile. Nous attendons que les agents du HCR ou de l’ONU nous assistent. Ceux qui n’ont pas de tentes logent chez des voisins dont les maisons n’ont pas été touchées, malgré qu’il n’y a pas d’espace’’, ajoute-t-il.

 

Ces réfugiés burundais s’inquiètent d’être attaqués par des maladies de mains sales surtout que les lieux d’aisance ont également été détruits et demandent une assistance d’urgence.

Page Facebook

Compteur

© 2009-2015 by GPIUTMD

Twitter

Qui est en ligne?

Nous avons 140 invités et aucun membre en ligne