Génocide au Burundi par Pierre Nkurunziza #StopThisMovie

Kigobe : Les berges de la rivière Ntahangwa s’effondrent dangereusement

mardi, 11 avril 2017 13:51
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Les maisons situées en bordure de la rivière Ntahangwa dans le quartier Kigobe et une partie de Jabe risquent de s'effondrer. Une des voie routière qui traverse Kigobe a sérieusement été entamée la semaine dernière avant qu’elle ne s’écroule nette ce dimanche. Les propriétaires des maisons à Kigobe réitèrent leur appel de détresse au gouvernement pour renforcer les rives de la Ntahangwa.

 

Au pont de la République qui traverse la rivière Ntahangwa sur le Boulevard du 28 novembre, de profonds ravins se remarquent en contrebas. Des camions-bennes effectuent des va-et-vient pour charger du sable et des moellons. Des ouvriers s’activent dans la rivière et aux abords pour extraire ces matériaux de construction, d’autres se chargent de remplir les camions. 

 

Tout autour de cette rivière, certaines maisons du Quartier Kigobe sont tout près de s’effondrer. Il en va de même pour le quartier Mutanga sud un peu plus haut sur le Boulevard, où des salles de classe près du ravin de Mugoboka se sont effondrées. Les élèves de cet établissement ont été déplacés vers les salles de l'Eglise Pentecôte du même quartier. 

 

Dans les quartiers Jabe et Kigobe, quatre maisons proches de la station Engen près du pont de la République ont été totalement détruites. La station-service est fortement menacée, car le bâtiment près des pompes présente déjà des fissures. La route qui traverse cette partie de Kigobe depuis la station-service est fermée à la circulation. 

 

Il y a une semaine, les piétons pouvaient encore l’emprunter prudemment, mais depuis ce weekend les quelques mètres encore praticable à pieds près du ravin se sont effondrés jusqu’à l’entrée d’un portail dont la maison a été désertée depuis des mois. 

 

Six autres maisons du Quartier Jabe qui longent la rivière sont aussi menacées d'effondrement. Les habitants de la localité disent que leur calvaire s’est accentué avec la présence de grands camions qui empruntent les routes étant lourdement chargés de sable et de moellons, causant ainsi des destructions de leurs maisons.

 

Ces habitants réitèrent leur appel de détresse au gouvernement pour trouver une solution rapide à leur problème. Les habitants de Kigobe affirment avoir obtenu ces parcelles de la part des services de l’urbanisme depuis plus de dix ans. Malgré de multiples appels pour que les berges de la Ntahangwa soient protégées, le gouvernement n’a pas engagé les moyens suffisants pour protéger ces berges et les constructions alentours. 

 

Page Facebook

Compteur

© 2009-2015 by GPIUTMD

Twitter

Qui est en ligne?

Nous avons 234 invités et aucun membre en ligne