Gitega : Les eucalyptus menacés par une maladie inconnue qui assèche les arbres

jeudi, 08 septembre 2016 11:51
Évaluer cet élément
(1 Vote)
Une maladie inconnue menace les arbres de la famille des eucalyptus à Gitega. Les propriétaires de terres demandent au Ministère de l'Agriculture et de l'Elevage de leur fournir des produits phytosanitaires pour combattre cette maladie.
 
Depuis le début de la saison sèche jusqu'à présent, les arbres de la famille des eucalyptus sont cibles d'une maladie « toute nouvelle », selon les personnes âgées interrogées. 
 
Ce sont les eucalyptus de type Terticolonis et Maculata, communément appelés anciens eucalyptus ou ‘inkaratusi z'ikirundi’ en kirundi, qui sont plus menacés que les eucalyptus de type Maideni, communément appelés Eucalyptus modernes ou ‘inkaratusi z'ikizungu’ en kirundi.
 
Cette maladie se manifeste par la présence de sortes de galles de couleur blanchâtre sur les feuilles d'eucalyptus. Après quelques jours, ces galles prennent la couleur grise, et de ces galles sortent de petits insectes semblables à des puces de couleur grise aussi et qui mordent les humzins. Après un certain temps, les feuilles d’eucalyptus se dessèchent.
 
Les experts forestiers ajoutent que plus tard, « même le tronc d'eucalyptus et toutes ses branches finiront par se dessécher ». Cependant, ils ajoutent que cette étape n’est pas encore atteinte ; mais les forestiers précisent qu'il y a risque que la situation s'empire.
 
Cette situation décourage donc les paysans qui croient que leurs boisements d'eucalyptus vont bientôt disparaître et ainsi la perte pèsera lourd pour eux et leurs familles. Ils demandent au Ministère de l'Agriculture et de l'Elevage de leur fournir des produits phytosanitaires pour combattre cette maladie qui s’en prend aux eucalyptus.
 
A propos de ces produits, les experts forestiers de même que les responsables des services forestiers contactés affirment qu'il n'y a pas de remède jusqu'ici connu contre ladite maladie. Ils pensent que la maladie pourrait disparaître avec le début de la saison des pluies, vu qu’elle est apparue durant la saison sèche.
 
Ils concluent qu'au cas où la saison pluvieuse tarderait à venir, « les dégâts pourraient être plus importants ».

Publicité

TAARIFA YA HABARI YA 26/04/2015

Qui est en ligne?

Nous avons 126 invités et aucun membre en ligne