Génocide au Burundi par Pierre Nkurunziza #StopThisMovie

Depuis ce lundi 12 Février et cela à moins d’un mois de la hausse du prix de ce produit pétrolier, de longues files d’attente s’observent devant les pompes à essence des quelques stations-service. Ainsi, le trafic frauduleux du carburant refait d’ores et déjà surface.

La pénurie du carburant de type essence persiste encore dans la ville de Bujumbura. Les conséquences ne se font pas attendre : certains conducteurs de transport en commun  en profitent pour majorer les prix de transport.

Une pénurie de carburant frappe actuellement la capitale Bujumbura. Depuis ce jeudi, les stations-service peinent à satisfaire une longue file de voitures en attente d’être alimentée en essence. Le ministère de tutelle indique qu’il s’agit, d’un problème passager, qui fait suite à l’évaluation des approvisionnements.

Le cadre intégré de classification de la sécurité alimentaire IPC prévient que les prix des aliments de base seront élevés pour les prochains jours, bien qu’ils le soient déjà. Dans un rapport que l’IPC, la plupart des ménages pauvres n’auront pas les moyens d’acheter les aliments de base tandis que d'autres ménages de la même catégorie auront besoin d'être assistés.

La crise que traverse le pays depuis déjà plus de deux ans a affecté l’économie du pays. La monnaie burundaise a sensiblement  perdu sa valeur. Des économistes responsabilisent les dirigeants de la Banque Centrale du pays qui, selon eux, ont contribué à la dégradation de la situation économique du pays suite à certaines de leurs mesures.

Page Facebook

Compteur

© 2009-2018 by GPIUTMD

Twitter

APO Group - Africa-Newsroom: latest news releases related to Africa

Qui est en ligne?

Nous avons 247 invités et aucun membre en ligne

Nos journaux

News letter

captcha