Génocide au Burundi par Pierre Nkurunziza #StopThisMovie

Hausse des prix du ticket de transport en commun depuis ce mardi pour les axes Gitega- Bujumbura, Gitega- Rutana et Ruyigi. Ceci est consécutif à l'actuelle pénurie du carburant qui touche toutes les provinces. Les importateurs de carburant de Gitega reprochent aux exploitants du parc pétrolier de Gitega de ne pas les servir en carburant alors que les quantités sont suffisantes selon eux. 
Toutes les activités commerciales au camp des réfugiés Burundais de Nduta en Tanzanie ont été suspendues depuis l'après-midi de ce jeudi 18 août 2016. La mesure suspendant ces activités a été prise par le chef du camp de Nduta ainsi que la police tanzanienne. Cette décision ainsi que d'autres prises par les autorités ont été consécutives à la détérioration de la situation sécuritaire dans le camp et ses environs.  

Depuis la mise en exécution de la mesure du gouvernement qui consiste essentiellement à ne pas exporter les produits alimentaires vers le Rwanda, toutes les activités commerciales sur les frontières de Ruhwa et Ruhororo, respectivement dans les communes de Rugombo et Mabayi vont à pas de tortue.

Une pénurie d’essence s’observe dans la province Gitega depuis le week-end dernier. Conséquence : les consommateurs tentent de s’approvisionner au marché noir où le litre d'essence coûte environ 6.000 francs. Une somme trois fois supérieure au prix officiel de 2.000 francs. Cette pénurie commence à frapper la capitale Bujumbura depuis ce lundi.

Toutes les stations de carburant localisées dans la ville de Kirundo sont à sec depuis près de deux mois. « Cette situation a occasionné la fermeture de ces stations jusqu’à l’heure actuelle », font savoir les conducteurs de motos et voitures en général qui ne savent pas actuellement à quel saint se vouer.

Page Facebook

Compteur

© 2009-2015 by GPIUTMD

Twitter

Qui est en ligne?

Nous avons 146 invités et aucun membre en ligne