Génocide au Burundi par Pierre Nkurunziza #StopThisMovie

La population de la zone Kabonga en commune Nyanza-lac de la province Makamba s’inquiète fort de l’allure de la flambée des prix qui s’observe ces derniers mois. Cette population indique aussi que le retard des pluies contribue à accentuer la pauvreté des ménages.
Les petits commerçants de la commune Kinyinya en province de Ruyigi grognent suite à la sur-taxation de leurs marchandises. Certains vont même jusqu'à annoncer que si rien ne change, ils seront contraints de renoncer à leurs activités, voire à quitter le pays.
Le Burundi figure sur la liste noire des pays ne pouvant pas transférer ou recevoir des fonds à partir ou à destination de la Chine. Vingt-et-un pays au total figurent sur cette liste qui a été publiée il y a un peu plus de deux mois.
Un préavis de grève a été lancé Mardi 25 Octobre 2016 par le syndicat libre du personnel de la REGIDESO. Ce syndicat menace de suspendre ses activités si jamais la direction de la Regideso décide de payer des arriérés d’impôts de plus de 6 milliards de francs burundais à l’OBR. Avec le paiement de ces arriérés, le syndicat du personnel de la Regideso craint que l’entreprise ne mette la clé sous la porte, d’autant plus que l’Etat lui doit 33 milliards de francs. 
C’est un rapport de force qui s’observe entre la Régie de distribution de l’eau et de l’électricité, Regideso, et l’Office Burundais des Recettes, OBR. Cette dernière dit que la Regideso enregistre des arriérés d'impôts de plus de 6 milliards dans leurs comptes. L’OBR a par la suite demandé aux banques commerciales de geler les comptes de la Regideso. En réaction, celle-ci à envoyer ses agents couper l’eau et l’électricité aux bureaux de l’OBR.

Page Facebook

Compteur

© 2009-2015 by GPIUTMD

Twitter

Qui est en ligne?

Nous avons 167 invités et aucun membre en ligne