Génocide au Burundi par Pierre Nkurunziza #StopThisMovie

Des conséquences économiques commencent à se répercuter sur la population de Rumonge suite à la pénurie du carburant. L'essence se retrouve beaucoup plus sur le marché noir à un prix exorbitant. Un commerce qui commence à attirer les policiers.

La pénurie du carburant s'observe toujours en Mairie de Bujumbura. Certaines stations-services visitées ce mardi n'avaient aucune goutte d'essence. Les rares stations qui en avaient, arrivaient à peine à satisfaire de longues files d'attente. Le Ministère de l'énergie et des mines explique que la pénurie du carburant est causée par le nouveau système de gestion des opérations douanières dans les pays de l'EAC.

La pénurie du carburant persiste dans differentes provinces du pays. De longues files d'attente s ‘observent sur les stations qui servent encore du carburant. La population craint la montée des prix d'autres produits de 1ère nécessité.

Plus de 1, 76 millions de Burundais sont en phase humanitaire en matière de nutrition et ont besoin d’une aide d’urgence. Ceci ressort du rapport du Cadre Intégré de classification de la sécurité alimentaire. Mais ce chiffre peut aller jusqu’à plus de 2,64 millions de Burundais durant la période de soudure d’octobre à décembre 2017.

Après les déclarations du Ministre des finances qui a exprimé le souhait de financer à 100% le budget national par des recettes internes, des économistes parlent de fantasme. Selon le président de la PARCEM, Parole et Action pour le Réveil et le Changement des Mentalités, les recettes internes peuvent combler toutes les dépenses de l’Etat dont celles liées à la souveraineté, les dépenses sociales et celles d’investissement.

Page Facebook

Compteur

© 2009-2018 by GPIUTMD

Twitter

APO Group - Africa-Newsroom: latest news releases related to Africa

Qui est en ligne?

Nous avons 282 invités et aucun membre en ligne

Nos journaux

News letter

captcha