Génocide au Burundi par Pierre Nkurunziza #StopThisMovie

Sur 15 millions de dollars américain destinés à l’importation du carburant, 12 millions ont été détournés par certains proches du parti au pouvoir CNDD-FDD en complicité avec le ministre de l’Energie, d’après le président de l’OLUCOME.

La population de la Mairie de Bujumbura s’alarme d’un risque de famine à cause de la flambée des prix des denrées alimentaires. La situation est aggravée par la misère que connaissent les familles. Certains habitants font savoir qu’ils ne sont plus capables d’assurer la ration quotidienne. 

Une nouvelle pénurie de carburant est signalée dans la ville de Gitega. Conséquence directe : les tickets de transport en commun sont en hausse. Au marché noir, le prix du carburant est aussi très élevé.

A Ruyigi, les habitants du chef-lieu de cette Province de l’Est se réjouissent de la baisse du prix pour certaines denrées alimentaires de première nécessité en fin de semaine dernière. Néanmoins, ils craignent que cette baisse ne soit momentanée.
La Banque de la République du Burundi a exigé dans une correspondance du 24 Janvier 2017 que les recettes issues de l’exportation du café, du thé et des minerais soient transférées chez elle. 

Page Facebook

Compteur

© 2009-2015 by GPIUTMD

Twitter

Qui est en ligne?

Nous avons 180 invités et aucun membre en ligne