Génocide au Burundi par Pierre Nkurunziza #StopThisMovie

Le service de recouvrement en commune Ngozi demande à ses contribuables de s’acquitter de leurs impôts sur revenus locatifs et fonciers. Le responsable de ce service à Ngozi fait savoir que le paiement de ces deux types d’impôts par les fonctionnaires de Ngozi est moins appréciable par rapport aux commerçants.

Le Burundi vient en tête de listes des pays ayant le plus faible produit intérieur brut pour l’année 2015. Les analystes économistes craignent le pire dans les jours à venir avec une crise sociopolitique qui vient de secouer de pleins fouets l’économie burundaise.

En date du 21 Septembre 2015, un article intitulé: « Une partie des recettes perçues sur le carburant servirait à payer les Imbonerakure » a été posté sur le site de la RPA.

Après vérification, nous avons constaté que l’article comporte des irrégularités et des erreurs qui ont échappées à l’attention de l’auteur et du rédacteur. Le contenu mettait en cause les services de l’Office Burundais des Recettes (OBR), le président du conseil d’administration de l’OBR, Olivier Suguru ainsi que l’homme d’affaires Taruk Bashir sans que l’article  ne mentionne la version de l’institution ni celles des personnalités citées. En attendant la clarification sur ce sujet, la RPA présente ses excuses à toutes les personnes lésées par cette information.

Un feu s’est déclenché au magasin chinois T-2000 vers 9 heures ce lundi matin, situé à la jonction du Boulevard de l’Uprona et de l’Avenue de l’Amitié à Bujumbura. D’après des témoins, l’origine de cet incendie serait des installations électriques de la Regideso situés juste à côté du magasin sur l’Avenue de l’Amitié. Les mêmes témoins précisent que ces installations présentaient des défaillances depuis quelques jours. Propos confirmés par le Commandant de la Police de Protection Civile. Selon le Commissaire de Police Antoine Ntemako, les fils dégageaient des étincelles peu avant le début de l’incendie, lesquelles étincelles avaient déjà été remarquées ce dimanche mais aussi mercredi de la semaine dernière.

L’Office Burundais des Recettes est en perte sèche au vu des recettes fiscales enregistrées depuis le début de la crise politique fin avril 2015. Depuis cette période, l’OBR enregistre un manque à gagner de 84.1 milliards de francs.

Page Facebook

Compteur

© 2009-2018 by GPIUTMD

Twitter

APO Group - Africa-Newsroom: latest news releases related to Africa

Qui est en ligne?

Nous avons 83 invités et aucun membre en ligne

Nos journaux

News letter

captcha