« Si le rythme de croissance de l’économie du Burundi reste tel qu’il est aujourd’hui en 2015, le pays sera un des plus

Le préavis de grève des travailleurs de la Regideso prévue le 07 novembre n’est plus d’actualité. C’est du moins l’avis de Libérat Mfumukeko. Dans

Grogne des anciens employés de la Société de Gestion du Marché Central de Bujumbura « SOGEMAC ». Ils s’insurgent contre la décision du tribunal de commerce de vouloir vider seul les comptes bancaires de la SOGEMAC pour payer un seul créancier au détriment du personnel et ce en violation du code du travail. Aussi, le président de la Cour d’appel de Bujumbura aurait refusé de donner suite à leur requête d’opposition à ce paiement.

 

Un préavis de grève a été lancé depuis ce lundi 27 octobre par le syndicat des travailleurs de la Regideso. L’une des raisons avancée par ce syndicat, une crainte d’une probable faillite de la société. Dans un document adressé au directeur général de la Regideso, ces travailleurs se réfèrent au contrat de fournitures d’énergie électrique que la direction se prépare à signer. Un contrat qui met à risque les finances de la Regideso, selon toujours le syndicat.

 

Un comité mixte de commerçants burundais et tanzaniens va voir le jour prochainement pour étudier les problèmes liés au commerce transfrontaliers. C’est l’une des recommandations de la réunion qui a regroupé les commerçants tanzaniens et burundais dans le district de Kibondo en Tanzanie. Les tanzaniens accusent les Burundais de protectionnisme au moment où la Tanzanie est accusé à son tour de ne pas octroyer facilement les certificats d’origine des marchandises, d’après les commerçants burundais.    

Publicité

TAARIFA YA HABARI YA 26/04/2015

Qui est en ligne?

Nous avons 161 invités et aucun membre en ligne