Génocide au Burundi par Pierre Nkurunziza #StopThisMovie

Les activités en Mairie de Bujumbura tournent au ralenti, suite à la pénurie de carburant qui perdure depuis près d’un mois. Cette pénurie affecte fortement les utilisateurs de courant électrique dans leurs activités quotidiennes, vu qu’ils doivent faire usage des groupes électrogènes suite au manque criant du courant électrique de la Regideso. 

La pénurie de carburant s’accentue dans la ville de Bujumbura, malgré les mesures de gestion des stocks annoncées par le ministère de l’énergie en charge de ce secteur. Les stations-services sont désertes, seules quelques-unes sont de temps à autre alimentées mais en quantité très insuffisante. 

Les chauffeurs de bus de transport en commun et les passagers se disputent très souvent suite au coût excessif du ticket de transport, conséquent à la pénurie de carburant.

Les commerçants de la province Rumonge sont en colère suite à la hausse des taxes communales. Pour les petits commerçants, la taxe est passée de 5.000 à 15.000 francs burundais tandis que pour les pharmacies, la taxe a augmenté de 500%. Cette nouvelle taxation affecte les consommateurs à travers la hausse des prix des denrées et produits de première nécessité.

Les habitants de la ville de Bujumbura sont de plus en plus touchés par la hausse des prix des produits de première nécessité. Selon eux, la cherté de la vie s’ajoute à la crise politico-sécuritaire et économique que traverse le pays. Ils demandent au gouvernement de permettre aux commerçants d’importer plus de vivres de l’étranger pour que les prix chutent.

Page Facebook

Compteur

© 2009-2015 by GPIUTMD

Twitter

Qui est en ligne?

Nous avons 188 invités et aucun membre en ligne