Génocide au Burundi par Pierre Nkurunziza #StopThisMovie

Pénurie du carburant à Bujumbura

jeudi, 05 avril 2018 15:32
Évaluer cet élément
(0 Votes)

L’essence est devenue une denrée rare depuis ce mercredi dans la ville de Bujumbura. Les stations-services connaissent de gros problèmes d’approvisionnements. Selon nos sources, la pénurie répétitive du carburant est liée au manque de devises.

Au centre-ville de Bujumbura, sur les stations-services New Company Oil qui est proche de l’ex hôtel Novotel se trouvant sur le Boulevard de l’Uprona, la station Interpetrol communément appelée chez Katikati, la station se trouvant devant les bâtiments de l’ancienne radio Bonesha FM, il n’y avait aucune goutte d’essence le matin de ce jeudi.

 

La situation était pareille à New Company Oil, une station-service qui est devant l’Alimentation Fidodido au quartier INSS et la station-service King Star de Bwiza distribuait seulement du mazout.

 

La station-service Interpetrol se trouvant au quartier asiatique ne distribuait pas encore de l’essence jusqu’à 9 heures de ce matin. Les véhicules faisaient la queue sur place en attendant probablement l’arrivée d’un camion-citerne, car cette station continue de servir du carburant malgré des longues files d’attente de véhicules. A la station proche du Musée vivant de Bujumbura, le carburant était disponible. Là-aussi, il s’observait une longue file d’attente de véhicules.

 

Au sud de la capitale, à la station-service Kinindo city oil se trouvant sur le Boulevard de la liberté, il n’y avait aucune goutte jusqu’à 9 heures de ce jeudi. Après une heure, l’essence était disponible mais a duré le temps de la rosée. La pénurie du carburant s’observait aussi à la station proche de la gare du sud en zone Musaga.

 

Selon nos sources, presque toutes les stations-services appartenant aux sociétés New Company Oil et Kobil ne disposaient pas du gasoil à la pompe ce jeudi matin. Autre chose, certaines stations promettaient à ses clients que le carburant pourra être disponible l’après-midi de ce jeudi. Au nord de la capitale, les stations Top One et Kigobe City Oil n’avaient pas du carburant.

 

Certaines sources bien informées indiquent que la pénurie répétitive du carburant est liée au manque de devises.

Lu 772 fois

Page Facebook

Compteur

© 2009-2018 by GPIUTMD

Twitter

APO Group - Africa-Newsroom: latest news releases related to Africa

Qui est en ligne?

Nous avons 232 invités et aucun membre en ligne

Nos journaux

News letter

captcha