Génocide au Burundi par Pierre Nkurunziza #StopThisMovie

Ngozi : L’essence, une denrée rare

mercredi, 14 février 2018 19:17
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Depuis deux semaines, l’essence fait défaut en province de Ngozi. En conséquence, le prix du transport a été revu à la hausse et le carburant innonde le marché parallèle.

La province de Ngozi fait face au manque de l’essence depuis deux semaines. Sur les sept stations-services que compte la province, il n’y a aucune goutte d’essence. De même le gazoil est disponible en petite quantité. Parmi les conséquences de cette pénurie, le prix de transport qui a été revu à la hausse.

 

« La pénurie s’observe depuis deux semaines. Sur les stations services, il n’y a aucune goutte. Le mazout est disponible en petite quantité. Le prix de transport a été revu à la hausse. Par exemple, NGOZI- MUYINGA, le prix est passé de 5.000 à 6.000 franc. A moto, le trajet qui coûtait 500, coûte actuellement 700 franc.», déplore un habitant du chef- lieu de la province Ngozi.

 

Egalement, les prix des produits de première nécessité ont grimpé. La population de la province Ngozi demande au gouvernement de rendre disponible le carburant afin qu’elle vaque sans problème. 

 

« Nous demandons de disponibiliser le carburant pour nous faciliter dans nos activités quotidiennes. Les produits de première nécessité ont augmenté de 100 à 200 francs le kilogramme suite à cette pénurie », insiste un autre habitant de la place.

 

Pour le moment, la vente de l’essence au marché parallèle se fait publiquement et en désordre. La population craint que l’essence ne provoque des accidents d’incendie.

Lu 710 fois

Page Facebook

Compteur

© 2009-2018 by GPIUTMD

Twitter

APO Group - Africa-Newsroom: latest news releases related to Africa

Qui est en ligne?

Nous avons 346 invités et aucun membre en ligne

Nos journaux

News letter

captcha