Génocide au Burundi par Pierre Nkurunziza #StopThisMovie

Après moins de deux mois d’accalmie, la pénurie du carburant refait à nouveau surface à Bujumbura

samedi, 13 janvier 2018 06:07
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Une pénurie de carburant frappe actuellement la capitale Bujumbura. Depuis ce jeudi, les stations-service peinent à satisfaire une longue file de voitures en attente d’être alimentée en essence. Le ministère de tutelle indique qu’il s’agit, d’un problème passager, qui fait suite à l’évaluation des approvisionnements.

Des files interminables de voitures et de motos s’observent aux rares stations qui disposent encore de l’essence en Mairie de Bujumbura.

Ce vendredi 12 Janvier dans la matinée, à la station Engen communément appelée chez Katikati, il n’y avait aucune goute de carburant. Selon nos sources, la station attendait le camion-citerne dans l’après-midi. La situation se présentait également ainsi à la station ‘’Interpetrol’’ se trouvant au quartier Asiatique.

La station proche du building ‘’Orée du Gold’’ située au quartier asiatique et celle proche du ‘’Musée vivant national de Bujumbura’’, servaient de l’essence, malgré de longues files de véhicules. Quant à la station ‘’Mogas Bwiza’’, elle ne disposait que du carburant de type Mazout.

Au nord de la capitale, à la station ‘’kigobe city oil’’, vers 8 heures du matin, il s’observait une longue file d’attente allant jusqu’à l’hôpital ‘’Roi Khaled’’ Selon nos sources, le carburant devrait être disponible dans l’après-midi. Les autres stations-services se trouvant sur la route baptisée ‘’28 Novembre’’ étaient fermées, certaines à l’aide des cordes.

Au sud de la capitale, à la station ‘’kinindo city oil’’, le carburant était disponible et à station ‘’Google’’ qui est tout près du pont Muha située sur la Route Rumonge, il s’observait une longue file de véhicules et de motos qui attendaient dans l’espoir d’être servi, malgré que la station était à sec.

Certains automobilistes dénoncent les spéculations et les pratiques de corruption qui commencent à se manifester chez les distributeurs du carburant.

Le ministère de l’énergie et des mines, de son côté, indique que cette pénurie de carburant est un problème passager qui fait suite à l’évaluation des approvisionnements.

Lu 433 fois

Page Facebook

Compteur

© 2009-2018 by GPIUTMD

Twitter

APO Group - Africa-Newsroom: latest news releases related to Africa

Qui est en ligne?

Nous avons 220 invités et aucun membre en ligne

Nos journaux

News letter

captcha