Génocide au Burundi par Pierre Nkurunziza #StopThisMovie

La pénurie d’essence perdure au Burundi, la raison serait les nouvelles formalités d’importation dans l’EAC

jeudi, 05 octobre 2017 07:01
Évaluer cet élément
(1 Vote)

La pénurie du carburant s'observe toujours en Mairie de Bujumbura. Certaines stations-services visitées ce mardi n'avaient aucune goutte d'essence. Les rares stations qui en avaient, arrivaient à peine à satisfaire de longues files d'attente. Le Ministère de l'énergie et des mines explique que la pénurie du carburant est causée par le nouveau système de gestion des opérations douanières dans les pays de l'EAC.

 

La pénurie du carburant en Mairie de Bujumbura va bientôt totaliser un mois.

 

La station qui est proche du Musée vivant de Bujumbura se trouvant sur la route "Avenue du large" est la seule qui distribue de l'essence sur cette route malgré une interminable queue. Toujours au sud de la capitale, sur la route Rumonge, la station Kinindo city oil (KCO) servait du carburant ce mardi.

 

La station top one située au peuple Murundi, la station Mogas se trouvant en Zone Bwiza et la station interpetrol proche de l'ex hôtel Novotel ne servaient pas de l'essence.

 

La station-service Engen dite chez "Katikati" et la station Mogas se trouvant en Zone Nyakabiga disposaient seulement le gasoil.

 

Certains pompistes des stations-services visitées indiquent qu'ils étaient habitués à être approvisionnés 10.000 litres mais que la quantité qui était disponible jusqu'à ce mardi était de 5.000 litres.

 

Selon nos sources, certaines personnes commencent à vendre le carburant sur le marché noir à un prix supérieur au prix officiel.

 

Les consommateurs du carburant demandent au Ministère de l'énergie et mines de trouver solution dans les meilleurs délais à cette pénurie du carburant.

 

Les procédures du territoire douanier unique, origine de la pénurie selon le ministère de tutelle

 

Daniel Mpitabakana chargé du gestion du carburant au Ministère de l'énergie et des mines explique que la non-maitrise du nouveau système de gestion des opérations douanières dans les pays de l'EAC a entrainé un retard dans l'importation de ce carburant.

 

 "Certaines stations-services n'ont pas le carburant de type essence dans leurs tanks. Ce qui s'est passé qui a malheureusement perturbé l'approvisionnement des stations-services est lié en grande partie à l'instauration d'un nouveau système de gestion des opérations douanières, selon les procédures du douanier unique", explique Daniel Mpitabakana au cours d’une conference de presse ce mercredi.

 

Le chargé de gestion du carburant au sein du ministère de l'énergie et des mines indique que les procédures du territoire douanier exigent que tous les documents des transferts des marchandises qui doivent quitter le port d'arrivée vers tout pays de la Communauté de l'Afrique de l'Est soit préalablement recherché avant la sortie de ces marchandises et ajoute que ces documents sont payés et délivrés au Burundi pour ensuite être acheminés au service de douane de la Tanzanie qui délivre à son tour les documents de transfert qui étaient délivrés par les services des douanes burundais à Kobero.

 

Daniel Mpitabakana précise que le manque de maitrise de ce nouvel outil par certains importateurs et en partie le manque d'habilité de certains des déclarants du Burundi sont à la base du retard de livraison des produits qui étaient attendus au cours du week-end passé.

 

Le chargé de gestion du carburant au Ministère de l'énergie et des mines tranquillise les consommateurs.

 

"Près d'une centaine de camions est en route à destination du Burundi. Il m'est difficile de préciser les joursmais ce qui est sûr, c'est un problème qui est en train de trouver solution continuellement et qui ne pourra plus se manifester’’, rassure ce cadre du ministère de l’energie et des mines.

Lu 258 fois

Page Facebook

Compteur

© 2009-2015 by GPIUTMD

Twitter

Qui est en ligne?

Nous avons 154 invités et aucun membre en ligne